Technologie d’économie d’énergie : L’expertise de PPS sollicitée par l’ONEA

Spot SERRO
Posted on by BDemain

L’entreprise Projet Production Solaire (PPS) était ce samedi 30 mai dans la matinée à la station de pompage et de traitement d’eau du Barrage de Ziga. Avec son partenaire Emerson Industrial Automation, ils ont rendu visite aux maîtres des lieux, le personnel de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) chargé de la gestion du site. Au menu : un échange sur les dernières technologies en matière d’économie d’énergie, suivi d’une visite des installations techniques.

Avant la visite des installations, c’est à un cours magistral de mécanique que les visiteurs ont assisté dans une salle du site. Technologie de moteurs et variateurs, moteur asynchrone, moteur à aimant permanent, égrenages hélicoïdaux et à couple conique,… le langage était celui des initiés dans un premier temps. Normal, puisqu’en dehors des hommes de média, les autres visiteurs en étaient des spécialistes. La seule phrase pour nous mettre nous autres profanes dans le bain est lâchée par Michel Gouges, General Manager Maghreb- Afrique de Emerson Industrial Automation, « C’est la dernière technologie qui est utilisée aujourd’hui en Europe pour faire participer aux économies d’énergie. » Nous y sommes ! Les moteurs derniers cris, pour parler terre à terre.
C’est justement pour visiter cette technologie vendue à l’ONEA par Emerson, via son Représentant national PPS que le déplacement a été organisé. Pour la petite histoire de la rencontre entre PPS et l’ONEA, c’est le conseiller technique du Directeur Général de la nationale des eaux chargé du pool exploitation Moumouni Sawadogo qui nous informe : « Nous avions ce souci- là de réduire les coûts de façon générale. A l’examen de l’ensemble des coûts, on s’est rendu compte que le coût de l’énergie représentait une part importante dans les charges d’exploitation.

Donc nous étions en train de chercher des solutions quand PPS est venu nous présenter cette solution que nous avons trouvée bonne, mais par mesure de prudence, nous avons voulu faire une étude d’abord. » Une étude participative d’abord, une commande d’un premier moteur ensuite, les résultats probants ont par après imposé un équipement total de six moteurs. Tous de cette nouvelle technologie.

Une réduction de 12% sur la consommation d’électricité

« Avant l’installation de ces moteurs à haut rendement, nous avions une facture d’électricité qui était de 120 millions de francs cfa qu’on payait à la SONABEL. Aujourd’hui, il faut dire qu’avec ces moteurs, nous arrivons à faire une réduction de 12% sur notre consommation d’électricité. Et ce n’est pas le seul avantage. L’un des points forts aussi c’est que nous avons augmenté notre production journalière. Avant ces moteurs, nous étions à une production horaire de 4 300 mètres cube, et avec ces moteurs, nous sommes à une production de 4 500 mètres cube heure », se réjouit Issiaka Coulibaly, Responsable de la station de pompage et de traitement du barrage. Il se dit d’autant plus satisfait qu’en plus de dégager cette marge, lui et son équipe font moins de maintenance maintenant. De quoi taper dans l’œil de Dieudonné Zoungrana, Directeur de la promotion des économies d’énergie, « Vous savez qu’à l’heure actuelle on n’a pas suffisamment d’énergie pour vendre ; donc si nous avons la chance que des entreprises par leur politique arrivent à réduire leurs consommations, on réduit en même temps le déficit énergétique et partant, on en a de plus disponible pour donner aux autres », a- t- il déclaré.

Emmanuel Kaboré était certain de son produit, cet ingénieur électro mécanicien et Directeur Général de PPS a fait assortir le protocole avec son client de deux assurances : l’une sur le rendement et l’autre sur la garantie moteur.
Comble du bonus, le retour d’investissement étalé sur trois ans permet un payement trimestriel sur la base du bénéfice dégagé par l’économie d’énergie. Une aubaine pour la station de pompage et de traitement et plus généralement l’ONEA, eux qui envisagent dans un terme raisonnable, à une harmonisation de la plupart de leurs moteurs. Emmanuel Kaboré et ses agents n’auront alors qu’à se frotter les mains. Ils se sont depuis quelques temps seulement positionnés en concepteur de solutions solaires ; prestataire et fournisseur d’équipements industriels et miniers, et leur expertise semble se vendre déjà.

Samuel Somda
Lefaso.net

Leave A Response

*