Crise au CENOU: Soutien de taille au DG

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Le conseil d’administration du Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a rendu public un communiqué sur la crise qui oppose le Directeur général aux pensionnaires des cités universitaires. Lisez plutôt!
cité-universitaire-kossodo-une-692x360

Depuis le 02 octobre 2015, le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) traverse une crise, suite d’une part, à l’occupation illégale des chambres des cités de Kosssodo et de la Patte d’Oie par des étudiants, et d’autre part, à la fermeture de la direction générale du CENOU sise à Kossodo et des centres régionaux des œuvres universitaires (CROU) de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Même si les faits qui ont conduit à cette situation trouvent leur motif dans le souhait de ces étudiants d’intégrer les chambres des cités malgré le report de la rentrée scolaire et universitaire au 08 octobre 2015, force est de constater que les méthodes utilisées sont à déplorer.

En effet, les administrateurs retiennent (i) qu’un groupe d’étudiants a rejeté la date du 06 octobre 2015 sollicitée par la direction générale du CENOU pour réunir les conditions minimales pour une admission réussie dans les cités universitaires eu égard au mot d’ordre de grève lancé par l’Unité d’action syndicale et qui a entraîné une paralysie des administrations jusqu’au 30 septembre 2015 suite au coup d’état manqué du 16 septembre 2015 ; (ii) que le même groupe a séquestré des agents de l’administration et fermé à clé les entrées de leurs services. Cette situation a eu pour conséquence un arrêt d’activités par le personnel des structures centrales et du CROU de Ouagadougou depuis le mardi 20 octobre 2015 mettant ainsi en péril les prestations de la restauration et de santé. Il annonce une généralisation de cet arrêt dans les autres centres régionaux.
Certes, les conditions de vie des étudiants ne sont pas les meilleures, mais nous condamnons fermement les séquestrations qu’ils infligent au personnel et tout acte remettant en cause les principes de vie communautaire.

En conséquence, faisant fond sur les discussions que nous, administrateurs du Conseil d’administration du CENOU ont consacrées à la crise et malgré les réserves émises par les membres représentant les étudiants, sommes convenus des principes et initiatives ci-après:

1. Réaffirmons notre soutien à la direction générale du CENOU, en particulier son directeur général et l’ensemble du personnel.

2. Soulignons que le dialogue est un outil crucial pour la recherche d’un consensus sur un large éventail de solutions. Les étudiants tout comme la direction générale du CENOU doivent donner la priorité au dialogue à tous les niveaux et en tout temps.

3. Confirmons que le respect de la procédure et des critères d’admission et de réadmission dans les cités universitaires est une condition essentielle pour une gestion efficiente de l’hébergement des étudiants et cautionnons par ailleurs ladite procédure et lesdits critères institués au CENOU.

4. Insistons sur l’importance des droits et devoirs du bénéficiaire du service public.

5. Par conséquent, nous demandons :
• au « Coordonnateur » de la « Coordination des délégués des résidents des cités universitaires de Ouagadougou » de rendre accessible les locaux de la direction générale du CENOU et du CROU de Ouagadougou ;
• aux étudiants ayant occupé les chambres universitaires illégalement, de les libérer et de déposer les clés des chambres au CROU de Ouagadougou ;
• à tout étudiant bénéficiaire des œuvres universitaires à s’engager durablement dans le respect des valeurs de base de notre société qui préconisent, entre autres, la primauté de l’intérêt général sur celui de l’individu, le respect dû aux aînés, à l’autorité, au personnel, … ;
• au Directeur général du CENOU, (i) de faire examiner diligemment les dossiers d’admission ou de réadmission des étudiants ayant libéré leurs chambres et rendu leurs clés ; (ii) d’intensifier les efforts conjoints visant à promouvoir la confiance de manière à favoriser une gestion efficiente des œuvres universitaires ;
• à tous les protagonistes de cette crise, de savoir raison garder pour réserver une année académique paisible et pleine de succès.

Ouagadougou, le 21 octobre 2015

Ont signé :

Daouda AKABI
Administrateur MEF

Benjamin OUOBA
Administrateur MASSN

Abdou Salam OUEDRAOGO
Administrateur personnel CENOU
Pr Antoine BERE
PCA

Leave A Response

*