Droit de réponse: Ousmane Guiro attend les excuses de Me Sankara

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Suite aux déclarations de campagne du candidat de l’Unir/PS, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, à Boromo, l’ancien Directeur général de la douane, Ousmane Guiro est sorti de son silence. Lisez plutôt!
GUIRO

Dans votre discours adressé à vos militants de Boromo dans le cadre de la campagne présidentielle le 09 novembre 2015 et repris sur Lefaso.net en date du 10 Novembre 2015, vous avez déclaré que l’ex-DG des douanes, Ousmane Guiro, battrait campagne pour un parti politique. Vous avez trouvé que cela était « une insulte à l’intelligence du peuple burkinabè ». Aussi, avez-vous dénoncé avec véhémence cette situation que vous avez également qualifiée d’immorale et d’amorale. Vous avez ajouté : « laissez le mouton courir, Tabaski arrive ».

Je suis indigné et choqué par de tels propos qui sont en contradiction flagrante avec le code de bonne conduite dont vous êtes signataire avec les responsables de tous les autres partis politiques.
Nonobstant cet écart grotesque de langage, je voudrais vous informer que je suis malade depuis le 03 Novembre 2015. Depuis cette date, je n’ai jamais quitté mon domicile ; je ne peux donc pas être celui qui bât campagne pour le parti ’‘X ’’ dont vous faites cas dans votre discours.

Vos propos sont des accusations très graves qui ne sauraient être un programme de campagne.
En tout état de cause et jusqu’à preuve de contraire, je jouis de mes droits civiques. Je fais confiance en la justice et si vous en faisiez autant, mon dossier ne serait pas votre thème de campagne.
Je voudrais enfin, Maitre, vous dire simplement qu’un homme politique, de surcroit candidat à la présidence du Faso, ne doit pas être animé de haine viscérale surtout à un moment donné où tous les Burkinabè œuvrent pour des élections transparentes, apaisées et crédibles.

Maitre Sankara, avec tout le respect que je vous dois, j’ose espérer, qu’après vos fausses accusations, vous aurez le courage et l’honnêteté de me présenter vos excuses et ce, conformément aux idéaux de justice et d’équité que vous avez toujours défendus.

Ousmane Guiro

Leave A Response

*