Présidentielle 2015: Ablassé Ouédraogo déjà sûr de sa victoire

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Docteur Ablassé Ouédraogo, candidat du Faso Autrement, qui se présente pour la première fois à une élection présidentielle, semble celui qui est le plus convaincu de ses chances de l’emporter.
Photo Ablassé Ouédraogo

Ablassé Ouédraogo : On l’aime ou on ne l’aime pas. Le franc-parler du candidat de Lefaso Autrement séduit dans le milieu de ses partisans et choque chez ses détracteurs.

Alors que des sondages annoncent un second tour à la présidentielle du 29 novembre prochain entre Roch Marc Christian Kaboré du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) et Zéphirin Diabré de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ; Docteur Ablassé Ouédraogo a une toute autre lecture de la situation. Il se voit déjà vainqueur au premier tour avec un score compris entre 52 et 55% des suffrages.
Pour ce faire, l’homme table sa filiation de ‘’fils de paysan’’, ses trente ans d’expérience internationale et son vaste réseau relationnel.

Né le 30 juin 1953 dans le village de Dabaré dans la commune rurale de Pabré, l’homme ne manque visiblement pas d’atouts au point qu’il en fait parfois un peu trop. Lorsque par exemple il présente dans une interview le fait pour lui d’être moaga et musulman du Plateau central comme un atout à cette présidentielle. Cela a fait le buzz et Ablassé a dû rapidement reprécisé sa pensée et présenté ses excuses. Depuis lors, il n’en fait plus cas, préférant mettre en avant ses autres atouts.
Ancien ministre des Affaires étrangères, ancien directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du commerce, pour ne citer que ces deux postes, l’homme dispose de quoi prétendre à la magistrature suprême.

«Le Burkina Faso étant un pays enclavé, il faut mettre l’accent sur les ressources humaines», se convainc Ablassé Ouédraogo qui prône dans son programme de société «Ensemble construisons le Burkina Faso autrement», le développement du capital humain, le développement durable pour tous ou la croissance inclusive.

Reste à savoir si cela suffira à lui ouvrir les portes de Kosyam le soir du 29 novembre 2015.

Mathias Lompo
BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*