Transition au Burkina: plus de 30 milliards de F. CFA pour des marchés douteux

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

En un an, le gouvernement Zida a engagé de nombreux chantiers sur toute l’étendue du territoire. Outrepassant royalement les procédures en la matière, il a opté pour les procédures de gré à gré.

zida
Après analyse des délibérations des conseils des ministres du 03 décembre 2014 au 25 novembre 2015, il apparait tout sauf erreur que 24 777 841 742 F CFA ont été débloqués pour des marchés passés par la procédure de gré-à-gré ou par entente directe. Trop, exorbitant!

Ce n’est pas tout. Un montant de 5 195 202 743 F CFA a été dégagé pour des marchés passés par la procédure exceptionnelle d’appel d’offres restreint et accélérée.

Au total, on a un montant total de 29 973 044 485 F CFA pour des marchés ayant fait appel aux procédures exceptionnelles.

Cette analyse ne porte que sur les contrats de gré-à-gré adoptés en conseil des ministres. Autrement dit, si l’on y ajoute les contrats de gré-à-gré dont les montants ne nécessitent pas une adoption en conseil des ministres, le total serrait beaucoup plus. 30 milliards, 35 milliards? Impossible de le dire avec exactitude. Et Dieu seul sait combien!

Ce qui est sûr, c’est que des responsables de l’administration publique et des sociétés d’Etat ont emprunté les chemins tortueux et escarpés montrés à eux par les gens « de en haut de en haut ». « Chacun s’adonnant à qui mieux-mieux, se dirait sûrement,  » On va faire comment. C’est le chef qui a donné l’exemple ».

Anderson Koné

Leave A Response

*