Assassinat de Norbert Zongo : Le Collectif toujours mobilisé pour la vérité et justice

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

La tradition est encore respectée cette année pour la commémoration du 17e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo et de ses compagnons. Comme à l’accoutumée, les responsables du Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques et la Coalition contre la vie chère ont animé, ce mardi 8 décembre 2015 à Ouagadougou, un point de presse pour annoncer les activités prévues dans le cadre de la commémoration.

 13 décembre 1998 – 13 décembre 2015. Cela fait 17 ans que Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune ont été assassinés puis brûlés dans les environs de Sapouy.

«Poursuivons la lutte contre l’impunité et pour la vérité sur le dossier Norbert Zongo et compagnons, ainsi que sur l’ensemble des crimes de sang et des économiques impunis».

C’est sous ce thème que les membres du Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques et la Coalition contre la vie chère entendent commémorer le crime de sang cette année.

Rassemblement, recueillements, dépôts de gerbes…

Des responsables du Collectif que sont Chrysogone Zougmoré, président du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) ; Bassolma Bazié, président de la CCVC et les avocats Bénéwendé Sankara et Prosper Farama l’ont annoncé aux journalistes ce mardi 8 décembre au cours de leur point de presse.

Ainsi des hommages seront rendus aussi bien à Norbert Zongo et à ses trois compagnons qu’à Flavien Nébié, Dabo Boukari et aux victimes de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch de septembre 2015.

Rassemblements, recueillements, dépôts de gerbes de fleurs dans les cimetières et port du deuil devront marquer la commémoration, selon les responsables du collectif.

A Ouagadougou, un rassemblement aura lieu au cimetière de Gounghin pour le dépôt de gerbes de fleurs, le recueillement et l’hommage à Norbert Zongo et à ses compagnons, aux martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance au putsch et autres victimes. Un meeting est également prévu à la Place de la Révolution.

Dans les différents régions, provinces et départements du pays, il est prévu des assemblées générales, des conférences, meetings, marches-meetings autour du thème de la commémoration et de la plateforme d’action réactualisée du collectif et de la CCVC.

L’instruction du dossier se poursuit

La flamme de la lutte doit être toujours entretenue

La flamme de la lutte doit être toujours entretenue

Le dossier Norbert Zongo avait connu un non-lieu en 2006 sous le régime Compaoré, est désormais sur les rails suite aux événements des 30 et 31 octobre 2014. En effet, après l’insurrection populaire et la décision rendue par la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, le dossier a été rouvert le 08 avril 2015. Depuis des auditions sont en cours.

«Le 20 octobre 2015, Me Farama et moi avons été reçus par le juge d’instruction pour nous faire le point de l’évolution du dossier et également solliciter notre collaboration pour continuer sereinement l’instruction. Suite à l’insurrection populaire, il y a des documents qui ont circulé ; le MBDHP a même confié un certain nombre de documents, il y a des noms qui circulent et nous sommes en train de verser ces noms à l’instruction pour lui permettre de faire son travail », confie Maître Bénéwendé Sankara.

Mais, le mot d’ordre, à entendre Chrysogone Zougmoré, reste le même : ‘’mobilisation pour la vérité et la justice dans le dossier Norbert Zongo».

Mathias Lompo

BURKINADEMAIN.COM

 

Leave A Response

*