Front social : Les syndicats lèvent leur mot d’ordre de grève anti-putsch

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

L’Unité d’action syndicale (UAS) a levé ce lundi 14 décembre 2015 son mot d’ordre de grève lancé à l’annonce du putsch du 16 septembre dernier. C’était au cours d’un point de presse animé par les responsables du mouvement syndical.

Le mot d’ordre de grève générale illimité de l’Unité d’action syndicale (UAS) lancé le 16 septembre 2015 contre le putsch du Général Diendéré était suspendu depuis le 26 septembre. Il est maintenant et purement et simplement levé.
C’est l’information principale de la conférence de presse animée ce lundi 14 décembre par les L’Unité d’action syndicale (UAS).

Bassolma Bazié, président du mois de l'UAS,  a exclu toute trêve sociale

Bassolma Bazié, président du mois de l’UAS, a exclu toute trêve sociale

« Le mot d’ordre de grève générale est levé à compter de ce jour 14 décembre 2015 à Zéro heure », a indiqué Bassolma Bazié, président de mois des Centrales syndicales et porte-parole de l’Unité d’action syndicale (UAS).
S’agit-il là d’une trêve sociale, vu que le Burkina vient de se choisir de nouvelles autorités ?
Pas du tout, assure le président du mois des centrales syndicales. «Il n’y aura pas de trêve sociale car, la faim et la misère ne connaissent pas de trêve».
Et d’exhorter les nouvelles autorités du pays à se pencher sérieusement sur les préoccupations des travailleurs. «Le climat social en dépend », a-t-il prévenu.

Mathias Lompo
Burkinademain.com

Leave A Response

*