Commission de l’UEMOA : Un sursis de 6 mois pour Hadjibou Soumaré

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

La présidence de la commission de l’UEMOA reviendra au Niger à partir de juin 2016. C’est la décision finale du 19e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de Cotonou sur la brûlante question de rotation à la présidence de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).
Comme nous l’annoncions dans notre précédente édition, la lutte du Sénégal pour le maintien de Cheikh Hadjibou Soumaré à la tête de la Commission de l’UEMOA s’annonçait difficile. Certes, Macky était arrivé à Cotonou à ce 19e sommet des chefs d’Etats déterminé à le faire rempiler pour quatre ans.

Cheick Hadjibou Soumaré voit son mandat prolongé seulement de 6 mois

Cheick Hadjibou Soumaré voit son mandat prolongé seulement de 6 mois


Mais, Macky Sall a trouvé en face son homologue Mahamadou Issoufou plus déterminé à faire respecter le principe de l’alternance qui devrait bénéficier en premier à son pays, le Niger. Et au terme de ce principe de rotation adopté en 2011 par les chefs d’Etats de l’UEMOA, Cheick Hadjibou Soumaré devait en effet faire seulement un mandat à la présidence de la commission de l’organisation économique et monétaire sous- régionale.

Mais, dans le souci d’une rotation en douceur, les chefs d’Etat ont quand même convenu à Cotonou de prolonger de six mois le mandat de l’ancien Premier ministre sénégalais. Ce sursis de six mois devrait permettre à Cheikh Hadjibou Soumaré de faire tranquillement ses affaires et de laisser le fauteuil présidentiel de la commission de l’UEMOA à un citoyen nigérien.
Le président Macky Sall s’est plié à l’idée de l’alternance tout en nourrissant d’autres ambitions pour son Sénégal dans la direction des organisations sous- régionales. Il a ainsi évoqué la possibilité d’un accord entre le Niger et le Sénégal de se relayer à la présidence de la commission de l’UEMOA et au poste de vice-gouverneur de la Banque centrale (BECEAO).

Abdoulaye Wade est accusé d'être à l'origine de l'échec sénégalais

Abdoulaye Wade est accusé d’être à l’origine de l’échec sénégalais

S’il y a un nom qui revient dans ce qui semble évidemment un échec du Sénégal ou de son président de conserver la présidence de la commission qui était l’apanage du pays depuis la création de l’UEMOA en 1994 ; c’est bien celui de l’ancien président, Abdoulaye Wade qui fait office de bouc-émissaire dans ce passage en force raté de son successeur. On accuse vertement Wade dans la presse d’être à l’origine de l’échec.
‘’En 2011, le Sénégal était dirigé par Abdoulaye Wade, lequel avait accepté un accord formel (…) pour une alternance à la présidence de l’organisation’’, rappelle en substance le quotidien Le Soleil, citant le président Sall.
« Abdoulaye Wade voulait une présidence tournante des institutions régionales et sous- régionales, en lorgnant le fauteuil ‘’ivoirisé’’ de la BCEAO, ainsi que celui de la Banque ouest-africaine de développement», renchérit le Témoin Quotidien. « Le deal de Wade qui a perdu Hadjibou », enfonce L’As.

Philippe Martin
Burkinademain.com

Leave A Response

*