Le président Roch kaboré demande l’audit de la gestion de la transition

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le lundi 11 janvier 2016 à Ouagadougou, cinq responsables d’institutions. Il s’est agi de faire le point sur le fonctionnement de leurs structures.president_de_la_cour_des_comptes-43113

La première personnalité reçue a été le contrôleur général d’Etat, Luc Marius Ibriga. Il a soutenu avoir été invité à faire un audit de la gestion de la Transition. Toutefois, il a déclaré que sa structure n’est pas habilitée à contrôler la gestion de l’organe législatif, le CNT. Mais, il a précisé que la nouvelle Assemblée nationale peut saisir la Cour des comptes pour faire un audit sur la gestion du CNT.

Cela étant, il a relevé la volonté du chef de l’Etat de voir les actes de corruption et de mal gouvernance sanctionnés. « Cela veut dire qu’il se préoccupe de la suite à donner aux recommandations des rapports de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC)», a dit M. Ibriga.

Par la suite, le président de la Cour des comptes, Noumoutié Herbert Traoré et l’inspecteur général des finances, Moussa Dama, le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, et celui de la Commission de la réconciliation nationale et des réformes, Mgr Paul Ouédraogo ont été reçus par le président du Faso.
Le président Noumoutié Herbert Traoré a fait savoir que le chef de l’Etat a donné des orientations pour une saine gestion des biens publics. L’inspecteur général des finances, Moussa Dama, lui, a affirmé être revenu sur la santé des finances publiques.

Le président Kassoum Kambou a parlé d’une visite de courtoisie et de prise de contact avec le nouveau chef de l’Etat. Mgr Paul Ouédraogo, quant à lui, il a dit avoir parlé des grandes lignes des réformes proposées et de voir comment assurer la mise en œuvre de celles-ci.

Anderson Koné

Leave A Response

*