Attaque terroriste de Ouaga : 28 morts et 156 otages libérés

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Les chiffres du bilan provisoire de l’attaque terroriste de Ouagadougou du 15 janvier ont évalué. Les derniers chiffres ont été avancés par le président Roch Marc Christian Kaboré, lors de son adresse à la nation dans la soirée de ce samedi 16 janvier 2016.
28 morts dont trois terroristes, une cinquantaine de blessés dont quatre éléments des forces de défense et de sécurité et 156 otages libérés.
C’est le bilan provisoire de l’attaque provisoire de l’attaque terroriste de Ouagadougou dressé par les autorités du Burkina.

Roch Marc Christian Kabore a condamné les attaques terroristes contre le Burkina

Roch Marc Christian Kabore a condamné les attaques terroristes contre le Burkina


En tout cas, c’est ce que l’on retient de l’adresse à la nation sur la télévision nationale du président Roch Marc Christian Kaboré ce 16 janvier 2016.
Très tôt dans la matinée, le président Kaboré et son Premier ministre Paul Kaba Thièba s’étaient rendus sur les lieux de l’attaque où le ministre de l’intérieur et de la sécurité Simon Compaoré avait devancés.
L’exécutif burkinabè a ensuite un tenu un conseil des ministres extraordinaire élargi au président de l’Assemblée nationale, aux chefs militaires.
Photo Hôtel splendid

Le Premier ministre Paul Thiéba annonçant les mesures gouvernementales à l'issue du conseil des ministres de crise

Le Premier ministre Paul Thiéba annonçant les mesures gouvernementales à l’issue du conseil des ministres de crise

Au sortir du conseil des ministres de crise, les mesures suivantes ont été annoncées :
– l’instauration d’un deuil national de 72 heures à compter de ce dimanche 17 janvier ;
-la création d’un comité interministériel pour formuler des propositions transversales en matière de sécurité au plan stratégique à moyen terme ;
– l’opérationnalisation urgente de l’agence nationale de renseignement.
Que ce soit lors de son intervention à la télévision nationale ou sur les lieux de l’attaque, Roch Marc Christian Kaboré a appelé ses compatriotes à rester mobilisés et déterminés à cette nouvelle épreuve.
«Nous devons montrer que le Burkina Faso a une longue histoire. Nous n’avons pas plié l’échine devant quoi que ce soit et ce n’est pas aujourd’hui que cela va commencer», a-t-il laissé entendre.

Burkinademain.com

Leave A Response

*