Burkina: vers un accord contre la criminalité avec l’Arabie saoudite

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Le président de l’Assemblée nationale, Salif Diallo a accordé des audiences, ce mercredi 3 février 2016, à l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Tulinabo Mushingi et celui du Royaume d’Arabie Saoudite, Dr Dahir M.J. Alenaze.

DialloDiallo

A sa sortie d’audience, le diplomate américain, Tulinabo Mushingi a laissé entendre qu’un projet de financement du parlement burkinabè est en cours de finalisation.
« Je suis pour un partenariat gagnant-gagnant et ce n’est pas à nous de poser des priorités. C’est à eux de nous dire ce qu’ils veulent faire et nous verrons si cela correspond à ce que nous faisons », a indiqué M. Mushingi qui a dit qu’ils ont évoqué les questions sécuritaires.

Selon lui, c’est une question « très importante » et la « coopération au niveau de la sécurité est au beau fixe ». De ses explications, son pays travaille déjà avec le Groupe de force anti-terroriste (GFAT) et le 25e Régiment parachutiste de Bobo-Dioulasso.

Tulinabo Mushingi a révélé qu’il plaçait la lutte contre le terrorisme Diallodans le concept des « trois D », autrement dit « la diplomatie, le développement et la défense (…)».

L’ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite, Dr Dahir M.J. Alenaze, lui, a annoncé le renforcement de la coopération dans les domaines de la Santé, de l’Agriculture, de l’Enseignement, de la Sécurité etc.
Et son pays entend signer « un accord cadre contre la criminalité », avec un soutien logistique et financier.

Joachim Batao

BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*