Présidentielle nigérienne : Hama Amadou au second tour face au président sortant

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Il y aura bel et bien un second tour dans la présidentielle nigérienne du 21 février 2016. Au vu des résultats du premier tour du scrutin proclamés ce vendredi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’opposant prisonnier Hama Amadou avec ses 17% de voix affrontera au second tour le président sortant, Mahamadou Issoufou, crédité, lui, de près de 48% des suffrages.

Président sortant, Mahamadou Issoufou, entend l'emporter dès le premier tour du scrutin

Président sortant, Mahamadou Issoufou, entendait l’emporter dès le premier tour du scrutin mais les résultats des urnes ont décidé autrement


Le Niger, ce n’est pas la Guinée, encore moins la Côte d’Ivoire où les présidents sortants, Alpha Condé et Alassane Ouattara, sont parvenus à se faire réélire dès le premier tour de présidentielle. Le président nigérien Mahamadou Issoufou qui vient d’être contraint à un second tour dans le cadre de la présidentielle du 21 février, ne dira pas le contraire. Il a perdu ainsi son pari de l’emporter un coup KO, comme on dit. Le chef de l’Etat sortant affrontera donc au second tour son principal adversaire, Hama Amadou.
Hama Amadou mènera le duel face au président sortant depuis sa prison

Hama Amadou mènera le duel face au président sortant depuis sa prison


On peut parler de demie -victoire pour les partisans de Hama Amadou qui déniaient toute capacité à Mahamadou Issoufou de l’emporter au premier tour du scrutin, sauf avec le recours aux fraudes. En revanche, ils doivent encore patienter, voire encore plus longtemps, par rapport à leur ambition affichée de faire élire leur champion président de la République. Et au regard de la configuration des résultats du premier tour, Amadou aura fort à faire pour combler l’écart de 30% avec le président sortant.
Sauf un scénario catastrophe, Mahamadou Issoufou devrait rempiler au second tour pour un second mandat de cinq ans.
Naturellement, Hama Amadou n’a pas dit son dernier mot et aucune prédiction de victoire n’est valide avant les résultats des urnes. C’est aux électeurs nigériens de décider en dernier ressort de celui entre Issoufou et Amadou qui va présider aux destinées du Niger pour les cinq prochaines années.

Martin Philippe
Burkina Demain

Leave A Response

*