Ousmane Somah : L’homme aux multiples compétences et métiers

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Très actif sur les réseaux sociaux où il signe ses publications sous le pseudonyme de Somah Makaiboo Gouintché, Ousmane Somah à l’état civil, est bien connu des internautes. Fidèle à son franc-parler, le natif de Banfora ne porte guère de gangs pour dénoncer les tares de la société burkinabè, enflammant, de temps en temps, notamment avec son style, la toile. Mais, derrière cet activiste provocateur du net se cache un homme aux multiples compétences et métiers : polyglotte germanophone, professeur, pompier, dessinateur, graffeur et didacticien en bandes dessinées et bientôt un poète et écrivain prolixes.

Ousmane Somah, l'homme à la jovialité et à l'optimisme contagieux

Makaiboo Ousmane Somah, l’homme à la jovialité et à l’optimisme contagieux

Le contact facile, Ousmane Somah se distingue au premier abord, par sa jovialité et son optimisme contagieux doublés d’une intelligence agissante et créatrice. Somah ne se détourne jamais d’un objectif qu’il s’est fixé même quand il y a des difficultés. L’homme est en effet doté d’une volonté de fer et fait toujours preuve de persévérance à toute épreuve. En témoigne son riche et brillant parcours académique et professionnel.
Alors que l’on ne le connaissait sur le net que par son activisme sur les réseaux sociaux Somah Makaiboo Gouintché prend ses nombreux amis internautes de court et leur annonce la parution du tome I de son recueil de poèmes intitulé «Calicot des insurgés».
Edité par Book on Demand (BoD), l’ouvrage est sorti le 23 mai dernier en Allemagne où Ousmane vit et travaille. Le recueil sera disponible au Burkina Faso en juillet –août 2016

Un auteur prolixe en devenir

Pour Somah, "Calicot des insurgés'' n'est que le début d'une longue série d'ouvrages à faire paraître

Pour Somah, « Calicot des insurgés » n’est que le début d’une longue série d’ouvrages à faire paraître

«Le recueil de poèmes Calicot des insurgés est un essai de contribution à la promotion de la littérature. Il se veut une contribution et un tremplin à la formation démocratique et à l’éveil des consciences, de l’esprit critique et d’interprétations», explique le jeune auteur.
A entendre Ousmane Somah, «Calicot des insurgés» n’est qu’un début. Il deviendra bientôt un auteur prolixe. En novembre 2016 paraîtra son bouquin en allemand « die Suche nach dem Paradies ». L’ouvrage traite de la migration et de la vie en occident. Il prévoit également des publications en 2017. Il s’agit notamment de  » la République des incapables » qui traite de la dictature et de la boulimie du pouvoir, du désarroi des jeunes. Le tome II de « Calicot des insurgés » paraitra aussi en 2017.

Parcours académique et professionnel

Ousmane Somah est actuellement doctorant en littérature à l’Université de Bielefeld en Allemagne. Après le CAPES/Allemand à l’ENESK (Aujourd’hui université de Koudougou), il a enseigné l’allemand à Pô, dans le Nahouri avant de venir une première fois en 2007 en Allemagne pour la rédaction de sa maîtrise dont le thème a porté sur la génèse de l’ethnicité au Rwanda lors de la période coloniale allemande et belge (1885-1962).
A Pô, il a contribué activement à l’enseignement de l’allemand, malgré les difficultés, au premier cycle des lycées et collèges de la ville. En 2010, il revient en Allemagne pour un Master en allemand en tant que langue étrangère et la germanistique. Après le Master dont le thème a porté sur l’oralité et l’écriture au Burkina Faso, il a suivi des formations dans divers domaines (catastrophes et résilience, alphabétisation d’adulte en Allemand) et est aujourd’hui membre actif dans le corps des sapeurs-pompiers dans la ville où il réside et travaille. Parallèlement à la thèse de doctorat, il écrit aussi dans certains médias.
Somah est également, comme nous l’avons souligné plus haut, dessinateur, graffeur et didacticien en bandes dessinées. Il a déjà été dans plusieurs pays africains, dans le cadre de la bande dessinée. Avec pareils parcours académique et professionnel, Ousmane Somah est forcément promis à un bel avenir, aussi bien en Allemagne qu’au Burkina Faso.

Martin Philippe
Burkina Demain

Leave A Response

*