Protection du marigot Houet : le maire et les chefs coutumiers se concertent

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Le maire de la commune de Bobo-Dioulasso a rencontré les dix chefs des villages afin d’échanger sur la situation du marigot du Houet. Cette rencontre vise à mettre en place des solutions entrant dans le cadre de la protection du marigot Houet, qui regorge des valeurs sacrées pour ladite ville. C’était le mercredi 19 avril 2017 dernier.

Autorités communales et …

Nettoyer et entretenir le marigot Houet, c’est l’intérêt principal du conclave entre le maire de la commune de Bobo-Dioulasso Bourahima Sanou et les dix chefs coutumiers de la ville. Cette « belle » initiative consiste entre autre à protéger les espèces sacrées c’est-à-dire les silures sacrés de Dafra. Ont  répondu présents à cette invitation, les chefs coutumiers qui ont salué la démarche du maire.Qui s’en explique : «Ce matin, nous avons convoqué les dix chefs des villages pour leur proposer une initiative, à savoir le nettoyage et l’entretien du marigot Houet. C’est une initiative qui consiste à protéger les espèces rares que nous avons, à savoir les silures sacrées de Dafra» .

Pour lui, cet endroit représente une source sacrée qui dans les normes devrait être entretenu et bien protéger. «  Ce que nous savons de l’histoire, c’est une source qui est bien protégée depuis très longtemps mais qui de  nos jours est confrontée non seulement à la menace de l’homme mais aussi aux unités industrielles à travers les déchets qui s’y déversent», relève- t-il.

Aussi des actions de nettoyages seront-elles organisées afin d’assainir cet espace sacré pour les Bobolais. « Nous avons réfléchi ensemble pour trouver une journée et cette  journée a été fixée au  jeudi  27 avril pour qu’ensemble avec la population, la commune, les chefs coutumiers, que l’on puisse descendre pour nettoyer le marigot Houet…… l’objectif fondamental, c’est d’abord de sensibiliser la population à éviter de déverser des souillures tout le long du marigot », a indiqué le maire Bourahima Sanou.

…chefs semblent parler le même langage pour la protection du marigot Houet

Initiative saluée par les chefs coutumiers

L’initiative va renforcer le travail qu’abattent les chefs coutumiers. Ces derniers, selon le maire de Sya, entretiennent au quotidien le marigot à travers des offrandes, des cérémonies qu’ils organisent. Cependant avec l’agrandissement de la ville, ces derniers n’arrivent plus à contrôler ceux qui viennent déverser les ordures dans ce marigot.

En effet, tous les villages qui ont été invités constituent les dix villages qui sont installés tout le long du marigot et ce n’est pas un hasard s’ils y sont. Dans chaque village, il y avait des  brigades  qui surveillaient  le marigot et son contenu.

La présente initiative est saluée à sa juste valeur par le représentant  des chefs des villages  Sogo Georges Sanou. Selon lui, à l’époque le Houet se buvait  et  aujourd’hui vu que le Houet porte le nom de leur province, il ne souhaiterait pas que ce dernier soit comme les autres abandonnés à leur sort. Raison pour laquelle ils s’engagent à soutenir fermement le maire afin de réussir cette initiative. Afin de pérenniser cette action, des aménagements utiles  seront faits tout au long du marigot, à savoir des espaces récréatifs, qui permettraient aux privés c’est-à-dire les partenariats public-privé d’aménager des lieux de loisirs, des centres de rencontre, et même des magasins mais en ayant fondamentalement à l’esprit la préservation des berges du Houet.

Agatha Boni

Burkina Demain

Leave A Response

*