Chambre des mines : Toussaint Bamouni installé dans ses fonctions de directeur exécutif

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Toussaint Bamouni est désormais le nouveau Directeur Exécutif de la Chambre des mines du Burkina (CMB). Il a été officiellement installé le mercredi 1er juin 2017. La cérémonie d’installation qui se voulait sobre mais très solennelle a été présidée par le président de la CMB Tidiane Barry entouré des membres du Conseil d’Administration de la CMB.

Toussaint Bamouni (à gauche) , directeur exécutif de la Chambre des mines, a été officiellement installé dans ses fonctions, par le président de la Chambre Tidiane Barry

Diplômé d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) de l’Institut National Polytechnique de Lorraine INPL de Nancy (France), M.BAMOUNI totalise plus de 25 années d’expériences professionnelles dans l’industrie minière, cimentière, cotonnière et céramique. Il a commencé sa carrière en 1987 à la SOREMIB-mine d’or de pourra, où il a travaillé à l’usine de traitement des minerais et ce, pendant 09 années. Il a acquis des expériences à la CIMAT du Groupe Holcim, à JOSSIRA INDUSTRIE, une grande huilerie de coton. Il a par la suite été consultant à la Banque Régionale d’investissement de la CEDEAO et la Banque Ouest Africaine et Développement (BOAD).

Dernièrement, il était responsable de la Documentation, la Législation, l’Environnement à CIM BURKINA heidlbergcement Group.

Au cours de la cérémonie d’installation, le président de la CMB a félicité le nouveau Directeur Exécutif pour son recrutement qui a été très sélectif. Il lui a assuré du soutien et de l’accompagnement de tout le Conseil d’Administration de la Chambre des Mines.

Toussaint BAMOUNI a à son tour salué et remercié le Conseil d’Administration de la Chambre des Mines pour cette marque de confiance. Il compte contribuer à faire de la Chambre des Mines une institution indispensable et stratégique dans le secteur minier. Il s’est également engagé à donner le meilleur de lui pour contribuer à faire de la CMB un centre de proposition constructive au pouvoir public.

Notons que M.BAMOUNI arrive à un moment où le secteur minier a besoin de renforcer sa collaboration avec ses parties prenantes.

Inna Guenda Segda

Leave A Response

*