Semaine de la sécurité routière à Bobo : sauver 5 millions de vies sur 10 ans

Spot SERRO
Posted on by B-Demain
|

La cérémonie de lancement des activités de la semaine  de la sécurité routière à Bobo-Dioulasso s’est effectuée le lundi 12 juin 2017 sous le parrainage du Ministère des transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière  et le co-parrainage du maire de la commune de Bobo-Dioulasso. Cette semaine vise à réduire de moitié le nombre d’accidents de la circulation routière ainsi que de 25% le nombre des tués. Cette semaine sera célébrée de façon tournante dans les treize régions du Burkina Faso.

La semaine de la sécurité routière a été riche en actions

Fédérer les efforts de l’administration centrale avec ceux des administrations décentralisées et déconcentrées ainsi que les organisations de la société civile , les entreprises, et l’ensemble des usagers de la route dans les actions de promotion de la sécurité routière, c’est l’objectif global de la tenue de cette semaine de la sécurité routière à Bobo-Dioulasso.  Placée sous le thème « Tous engagés contre la vitesse en circulation routière », cette semaine est une interpellation pour une mobilisation communautaire dans la lutte contre la pratique de la vitesse en droite ligne avec le thème de la semaine mondiale de la sécurité routière «  sauvez des vies, ralentissez ». Selon Siméon Sawadogo, ministre de l’administration territoriale, cette action entre dans le cadre de la politique de renforcement de la collaboration en matière de sécurité routière avec les collectivités territoriales pour lutter efficacement contre l’insécurité routière et réduire la flopée des accidents qui ne cessent d’endeuiller le peuple burkinabè.

« le 12 mai 2017 aux environs de 5h du matin, un mini car de transport en commun en provenance de Pô, est entré en collusion avec un véhicule de transport marchandises , dans le parc Tambi a occasionné 18 morts et 4 blessés…..le 18 mai aux environs de 18h , un mini car de transport en commun est entré en collision avec un camion et a fait 6 morts et 11 blessés…Le constat de ces scènes d’accidents nous laisse entrevoir la part importante de l’excès de vitesse dans la survenue de nombreux accidents dans notre pays » déplore Siméon Sawadogo , ministre de la décentralisation.  Poursuit –il à disant que cette semaine est une interpellation à agir tous contre l’excès de vitesse et une invitation à adapter sa vitesse aux conditions et circonstances de l’environnement routier.

Problématique sécurité routière à Sya

le ministre des transports et de la mobilité urbaine et de la sécurité urbaine

Selon Mamadou  Ouattara, directeur général de l’Office National de la Sécurité Routière (ONASER), cette idée est née de la problématique de la sécurité routière dans la ville de Sya et a cela plusieurs activités sont au programme à savoir des sorties de sensibilisation sur les places publiques, des contrôles routiers axés sur les comportements à risque tels que l’excès de vitesse, l’utilisation du téléphone en circulation , la conduite sous l’effet de l’alcool, des opérations d’enlèvement de véhicules stationnés de façon anarchique ou dangereuse…….  Quand au maire de la commune de Bobo, Bourahima Sanou, cette activité est à point nommé car Bobo est située au carrefour des axes routiers reliant le Mali, le Niger, le Ghana, et la Côte-d’Ivoire.

« Par ma voix, la population bobolaise réaffirme son adhésion entière à la lutte contre l’insécurité dans toutes ses formes, afin de préserver le patrimoine routier et de prémunir les vaillantes populations des risques de tout genre lié ce phénomène » déclare t-il. Il espère également que les activités de cette semaine auront un impact sur les comportements  de la population et verront diminuer ostensiblement l’incivisme routier à Bobo-Dioulasso. Les statistiques montrent que chaque année les accidents de circulation entrainent la mort de près de 1,2 million personnes et font entre 20 à 50 millions de blessés dont un grand nombre restera handicapé à vie.

Agatha Boni

Burkina Demain

Leave A Response

*