Contrôle des produits de grande consommation : le ministre du commerce fait le ménage à Bobo

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Le ministre en charge du commerce, de l’industrie et de l’artisanat (MCIA) Stéphane Sanou en compagnie de son staff a effectué une visite de routine qui s’est traduit par un contrôle du poids et de la qualité des produits de grande consommation dans la ville de Sya. Cette tournée a permis d’en savoir davantage sur ces contrôles inopinés et le non- respect de la réglementation par les commerçants. C’était ce lundi 3 juillet 2017 à Bobo-Dioulasso.

le ministre du commerce Stéphane Sanou en pleine opération e contrôle du poids d’une baguette de pain

Bingo market, la boulangerie wend-konta et l’alimentation le bon samaritain, ce sont les trois lieux de commerce qui ont reçu ce lundi 3 juillet la visite du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Stéphane Sanou.

La visite a commencé à bingo market, une grande alimentation de la place disposant ainsi de grande quantité de produits consommables. Sur ces lieux, dès les premiers instants, les responsables de la boîte ont été pris de panique car ils pensaient que le ministre était venu pour les sanctionner sévèrement.

Mais le ministre n’a pas manqué de les rassurer que c’était juste une sortie de routine afin de pouvoir contrôler le poids et la qualité des produits de grande consommation qu’ils vendent à la population. Après ces mots d’assurance, la collaboration fut facile par la suite. Des produits tels les boîtes de conserve, le lait, la viande, les cubes magies, le sucre, le lait, les jus,  ont été minutieusement  pesés et vérifiés par les acteurs du commerce.

Tout paraissait en règle au début

Au début tout paraissait en règle, mais par la suite, des découvertes inattendues ont été faites. Il s’agit des grands produits tels que le sel de table de 1kg et les boîtes de conserve d’huile de palme de 800g qui ne se trouvaient pas en norme par absence de date sur les produits en question. Alors ils ont été purement et simplement saisis, Soit au total de 05 sachets de sels et 23 boîtes de l’huile de palme.

Après  Bingo market, ce fut le tour de la boulangerie wend-konta. Dès l’arrivé du ministre pour les différents contrôles, ces pâtissiers ont semblé avoir  être alertés par cette visite. Ce qui s’est fait sentir dans la collecte des données sur place. Il s’agit entre autre de l’absence réelle de documents sur la provenance de leurs produits, de l’absence de vraies statistiques sur les produits, des données incohérentes entre les papiers et les marchandises sur place….. Un autre aspect très important aussi, il s’agit du poids de la baguette de pain qu’ils produisent. Le pain de 180g est produit en dessous du poids normal. En plus de la tolérance normale (5%) fixée par l’Etat qui n’a pas été respectée, ils ont fixé leur tolérance à 10%. Le ministre  a exigé la rectification.

Surprise du ministre du commerce

Le dernier endroit visité, a été l’alimentation le bon  samaritain. Là-bas, il semblerait que le propriétaire ait compris le vrai sens du respect de la règlementation. Le ministre fut surpris de constater que presque tous les produits soient en norme. Concernant le poids aussi,  il y avait même des produits qui avaient un poids supérieur à celui même indiqué sur le produit. Cependant au terme de cette visite, le ministre s’est retrouvé  perplexe car il y a eu des boutiques où presque tout était en norme, dans d’autres, non.

«L’appréciation est variée car dans certains coins, il y a le respect de tout ce qui est comme principe de base et dicté et d’autres qui ne respectaient effectivement  pas les consignes et les principes qui sont données », note  Stéphane Sanou. Quant aux propriétaires des produits saisis, ils ont été donc convoqués et ils seront punis à la hauteur de leur faute, assure le ministre du commerce.

Les contrôles se feront de façon récurrente

Des opérations de contrôles avaient été effectuées dans les mois antérieurs dans les régions du Houet et des Cascades. Ces opérations avaient permis de saisir près de 80 variétés de produits frauduleux et périmés constitués de pneus, de laits en poudre, des savons, des macaronis, des concentrés de tomate.

Tous ces produits illégaux saisis ont été incinérés au centre d’enfouissement technique de Bobo sous la houlette du ministre du commerce Stéphane Sanou. Il a par ailleurs rappelé que cette activité de contrôle du poids et d la qualité des produits de grande consommation allait se faire de façon récurrente, afin de toujours  sensibiliser les commerçants sur l’importance du respect de la règlementation et son impact sur la population et  l’économie du Burkina Faso.

Agatha Boni

Burkina Demain/Bobo

Leave A Response

*