Côte d’Ivoire : 3 morts et 6 arrestations suite aux tirs dans la nuit de vendredi à samedi

Spot SERRO
Posted on by B-Demain
L’on en sait un peu plus sur le bilan des tirs de militaires intervenus dans la nuit de vendredi à samedi  dans deux camps militaires ivoiriens, notamment à N’Dotré dans le nord d’Abidjan et à Korhogo dans le nord du pays. Le bilan actuel fait état de 3 morts et de 6 arrestations, selon l’état-major.

La question des mutineries reste une préoccupation  en Côte d’Ivoire

Pour l’état-major de l’armée ivoirienne, les tirs entendus dans la nuit de vendredi à samedi  dans deux camps militaires ivoiriens, notamment à N’Dotré dans le nord d’Abidjan et à Korhogo dans le nord du pays, ne sont que le fait de quelques indélicats, des éléments du contingent 2 600, composé d’anciens rebelles intégrés à l’armée au grade de caporal, réclamaient pacifiquement il y a encore quelques semaines, le paiement de leurs primes comme ceux du contingent 8 400 en janvier et mai dernier à Bouaké.

A Korhogo où les tirs ont été les plus nourris avec des affrontements armés entre militaires dans les environs  de la caserne du 4e bataillon d’infanterie, l’on déplore trois morts. Il est également fait cas de 6 arrestations.

Il y a quelques jours, les autorités ivoiriennes a procédé à l’arrestation de quatre responsables des ex-démobilisés qui avaient tenté de manifester la semaine dernière.

Le dernier développement semble montrer que la question des mutineries n’est pas encore définitivement réglée en Côte d’Ivoire. Affaire à suivre…

Burkina Demain

Leave A Response

*