6e TAC : Le conseil conjoint de gouvernement pour une coopération plus forte

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Les travaux du Conseil conjoint de gouvernement de la sixième édition du sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso se sont tenu  ce 17 juillet 2017 dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Le chef du gouvernement burkinabè Paul Kaba Thiéba et  de son homologue Amadou Gon Coulibaly de la Côte d’Ivoire ont présidé la cérémonie d’ouverture. Ils ont tous deux souhaité une coopération plus forte entre les deux Etats.

Comme annoncé, c’est les Premiers ministres Amadou Gon Coulibaly et Paul Kaba Thiéba qui ont présidé les travaux dudit conseil

Seulement deux discours ont ponctué cette cérémonie d’ouverture des travaux de ce conseil conjoint de gouvernement de cette 6ème Conférence au Sommet du TAC. En effet les travaux de ce matin devraient porté sur le projet de rapport proposé par les experts sur l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 5ème Conférence au Sommet.

Pour le chef du gouvernement burkinabè les projets d’accords que les experts ont déjà examinés pourront consolider le cadre juridique de la coopération bilatérale. «  Il nous revient de finaliser ces Accords en vue de leur signature » a-t-il déclaré.

« Travailler à trouver des réponses communes aux défis »

Des participants au conseil conjoint de gouvernement ce 17 juillet à la salle de conférences de Ouaga 2000

La régularité des rencontres entre les deux pays traduit selon les propos de Paul Kaba « la volonté et l’ambition communes de nos deux gouvernements de toujours cheminer ensemble pour bâtir un développement économique et social à la hauteur des espérances des peuples ivoiriens et burkinabè ».

Il pense que le Traité d’amitié et de coopération est en cela « une promesse de paix et de progrès partagé » pour les deux peuples.

Point de vue partagé par Amadou Gon Coulibaly, chef du gouvernement ivoirien pour qui les deux Etats doivent « s’atteler à bâtir un espace communautaire intégrer… et mutualiser les efforts » afin d’offrir un cadre de vie plus serein aux deux populations. Il a aussi expliqué que la rencontre de ce matin est une preuve de la détermination des deux pays à renforcer sans cesse leur coopération en préservant leurs valeurs.

Paul Kaba n’a pas manqué de féliciter la Côte d’Ivoire pour les efforts consentis dans l’approvisionnement du Burkina Faso en énergie électrique.

Il faut noter que, de la naissance du TAC à ce jour, plus d’une soixantaine d’accords ont été signés. Aussi,  depuis les 3ème et 4ème Conférences au Sommet, les deux Etats ont décidé de la mise en œuvre de projets dont les plus emblématiques sont entre autre : la construction de l’Autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya.

Terminant sa déclaration, Paul Kaba a dit être convaincu qu’à l’issue des travaux, d’importants sillons seront tracés pour la marche commune entre les deux pays  vers le chemin de l’intégration sous-régionale.

Notons que les conclusions de ces travaux seront soumises demain à l’approbation des deux chefs d’Etat.

Joachim Batao

Burkina Demain

Leave A Response

*