La Coalition CNPDER se donne les moyens de mener le plaidoyer des services énergétiques de qualité

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

La Coalition nationale des organisations de la société civile pour la promotion des énergies renouvelables (CNPDER) a organisé une formation en plaidoyer au profit de ses membres. L’objectif était de les former aux techniques de plaidoyer pour une meilleure veille citoyenne sur la question des énergies renouvelables. L’activité a eu lieu les 4 et 5 octobre 2017 à Ouagadougou.

Le directeur de CEAS Burkina, Henri Ilboudo, prononçant le mot d’ouverture de la formation sur le plaidoyer

La coalition des OSCs agissant dans le domaine des énergies renouvelables veut faire bouger les lignes en matière de politique d’énergies renouvelables en vue de permettre aux populations d’accéder aux services énergétiques durables et de qualité.

Après  plusieurs ateliers de renforcement des capacités des membres sur les questions énergétiques dont la législation en la matière, l’heure au sein de la Coalition  était à la formation sur le plaidoyer.

Une stratégie de plaidoyer se mène et se gagne avec des plaideurs bien aguerris et bien formés, maîtrisant parfaitement leur sujet. C’est  tout le sens de ces deux jours de formation en plaidoyer tenus les du 4 au 5 octobre 2017 à Ouagadougou.

Recherche des solutions pour faire changer les choses

C’est le directeur du CEAS Burkina, Ilboudo qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier. Il a souhaité aux participants une formation qui leur permette « d’être suffisamment outillés pour mener des actions de plaidoyer qui portent des fruits ». Pour lui, le plaidoyer est une question essentielle dans la recherche des solutions pour faire changer les choses. A ce propos, il s’est réjoui de l’engagement des membres de la coalition.

Pour y arriver, trois sessions ont servi d’articulation pendant ces deux jours. L’une sur la définition du plaidoyer, l’autre sur la stratégie de plaidoyer et enfin la mise en œuvre d’une campagne de plaidoyer.

Les conditions de réussite d’un plaidoyer exigent qu’il soit bâtit autour d’une question d’intérêt, expliquera le formateur Christophe Hien. Ainsi, à l’analyse des modules et des travaux de groupes, la coalition aboutira à la principale question suivante : l’accélération des réformes institutionnelles dans le domaine des énergies durables garantira-t-elle la pérennité de l’accès des populations aux équipements et aux services d’énergies renouvelable de qualité ?

Maîtrise de la question des énergies renouvelables

Les formateurs Christophe Hien et Roukiattou Ouédraogo

Pour réussir le plaidoyer, dira  la formatrice Roukiattou Ouédraogo, il est nécessaire que les membres aient une parfaite maitrise de la question des énergies renouvelable. « Vous devez être convaincus de ce que vous défendez, avoir des arguments solides sinon on ne vous prendra pas au sérieux ». Il s’agit « d’influencer des décideurs » lance- t-elle.

Elle dira que le plaidoyer est une stratégie planifiée afin de faire changer les politiques, positions ou programmes d’une institution. C’est aussi un processus mené par un groupe d’individus ou d’organisation en vue d’obtenir un soutien ou une adhésion à une cause.

Pour ce qui est de la stratégie de plaidoyer, Roukiattou Ouédraogo fera noter qu’en la matière on a les techniques de lobbying, de marketing social, de mobilisation communautaire etc. Elle a indiqué que parmi les approches de plaidoyer, celle de la pro activité sied à la coalition.

Partage d’expériences avec des partenaires

Les partenaires Gunar Olessen et Maria Graversen, respectivement coordonnateur général de INFORSE et coordinatrice du projet ACE-WA

Les membres de la coalition ont bénéficié de partage d’expériences livré par des partenaires. Maria Graversen, la coordinatrice du projet ACE-WA a confié qu’un bon plaidoyer, c’est des plaideurs disposant de connaissances très pointues sur leur sujet.

Quant à Gunar Olessen, coordonnateur général de INFORSE, a  démontré en quoi est ce que le plaidoyer peut contribuer à changer les choses. Il a surtout insisté sur le fait qu’une équipe de plaidoyer doit avancer en rang serré.

Hommages à feu Ampliasse Lankoandé

Une minute de silence a été observée en mémoire de Feu Ampliasse Lankoandé

En début de formation, des hommages ont été rendus, à travers l’observation d’un temps de silence, à feu Ampliasse Lankoandé, décédé en début août dernier.

Ampliasse Lankoandé a été l’un des acteurs de la mise en place de la coalition CNPDER. «Il n’y a rien de tel que la société civile dans cette initiative de la Coalition puisse se retrouver pour mettre en exergue les besoins des populations en matière énergétique. Parce que les lois, les textes sont là mais les gens les ignorent. C’est à nous collectivités, nous acteurs de la  société civile, de donner l’information et sensibiliser autant que possible les gens pour qu’ils puissent avoir l’essentiel des besoins de développement», s’exprimait-il le 29 juin 2017 à Ouagadougou à l’issue d’un atelier de renforcement des capacités des membres de la Coalition.

 Joachim Batao

Burkina Demain

Photo de famille des membres de la CNPDER munis de la charte de la coalition

Leave A Response

*