Libération provisoire pour Djibril Bassolé : le Balai citoyen donne de la voix

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Au lendemain de la libération provisoire controversée de Djibril Bassolé, finalement placé en résidence surveillée, le Balai Citoyen a animé ce soir à Ouagadougou une conférence de presse sur la question. Porte-étendard des aspirations du peuple insurgé du Burkina, le mouvement de Guy Hervé Kam, Smockey et Sam’S k Le Jah a exprimé sa désapprobation par rapport à cette initiative.

le mouvement de Guy Hervé Kam, Smockey et Sam’S k Le Jah s’oppose à ce qu’il qualifie de coup d’état judiciaire

Fidèle à son engagement de toujours se prononcer sur les questions de la République à chaque fois que de besoin, le Balai citoyen a donné de la voix ce jeudi soir sur la libération provisoire du Général Djibril Bassolé, intervenue hier soir mais qui continue de défrayer la chronique, au regard notamment de la tournure qu’a pris l’évènement, le débat entre pro et anti Bassolé  ayant repris de plus belle.

Les anti ayant apparemment pris le dessus dans les pressions exercées sur les acteurs judiciaires en charge du dossier ; le Général Bassolé fraîchement sorti de la MACA, a été aussitôt placé en résidence surveillée, loin des regards indiscrets de ses proches.

C’est dans ce contexte que le Balai citoyen a animé ce soir sa conférence de presse pour donner sa lecture de sa situation. Porte-étendard des aspirations du peuple insurgé du Burkina, le mouvement de Guy Hervé Kam, Smockey et Sam’S k Le Jah n’est pas passé par quatre chemins pour exprimer sa désapprobation par rapport à cette initiative de libération de Djibril Bassolé, surtout qu’il est question dans certains milieux d’ingérences étrangères dans ce dossier, ce qui aurait conduit à cette libération.

Les conférenciers du Balai Citoyen craignent que la justice ne soit finalement pas rendue dans ce dossier. «Non au coup d’état judiciaire », ont-ils martelé.

Christian Tas

Burkina Demain

Leave A Response

*