Concours Reporter du développement : 6 lauréats récompensés dans 3 catégories

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Organisé par la Banque mondiale Burkina Faso, le concours du Reporter du développement a livré ses résultats le 29 novembre dernier à l’hôtel Laico de Ouagadougou, en présence de plusieurs membres du gouvernement et d’invités de marque. C’est le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Dandjinou, qui a patronné la cérémonie.

Les lauréats posant avec les officiels

Lancée en mars dernier par le Groupe de la Banque mondiale, la 1re édition du concours dénommé « Reporter du développement – Burkina Faso» a livré ses résultats le mercredi 29 novembre 2017  à Ouagadougou. A  l’arrivée ce sont au total 6 lauréats qui ont reçu leurs récompenses des mains des officiels dont le ministre de la communication, porte-parole, par ailleurs patron de la cérémonie et le représentant de la Banque mondiale Cheick F Kanté. Les 6 lauréats ont été distingués dans 3 catégories : la presse écrite, la radio et la presse en ligne, en raison de deux par cartégorie. En presse écrite, ce sont Patinenama Omar Ouédraogo (1er) et Joseph Haro (2e) de Sidwaya qui sont les lauréats.

L’assistance à la remise des prix ce 29 novembre à Laico

En radio, les lauréats ont respectivement pour noms Larissa Tiendrébéogo de la RTB et Ouaboue Bakouan de la radio Manivelle de Dano. En presse en ligne, Grégoire Bazié (1er) de Burkina Demain et Théodore Zoungrana (2e) de e-Burkina sont les lauréats.

Chaque premier lauréat des différentes catégories a reçu comme récompense  un ordinateur portable, un dictaphone, un power bank et 1000 dollars US. Quant aux deuxièmes lauréats, leurs lots  se composent d’une tablette numérique, d’un dictaphone, d’un power bank et de 500 dollars US.

En partenariat avec l’OBM

Les membres du présidium

Initiative du Groupe de la Banque mondiale, le concours «Reporter du développement-Burkina Faso» a été organisé  en partenariat avec l’Observatoire burkinabè des médias (OBM). Le jury présidé par le directeur des rédactions de L’Observateur Paalga Ousséni Ilboudo comprenait de grands professionnels à savoir Abdoulaye Tao, directeur de publication de l’Economiste du Faso ; Ouezin Louis Oulon, ex-directeur de la Télévision nationale du Burkina ; Monrin Yamongbe, directeur de publication de Wakatsera et Nadoun Coulibaly, journaliste économique et correspondant de Jeune Afrique.

Le premier prix en presse en ligne est revenu au candidat de Burkina Demain remis ici par le ministre de la Communication Rémis Dandjinou

Le ministre Rémis Dandjinou, patron de la cérémonie,a salué cette brèche qui offerte aux acteurs de l’information et de la communication, invitant à une meilleure implication des médias afin d’en faire un outil pérenne de promotion de l’excellence dans le secteur.

« L’objectif c’est d’impliquer tous les acteurs sociaux principalement les hommes et femmes de média dans la mise en œuvre des projets de développement que nous soutenons… », a indiqué pour sa part le représentant résident de la Banque mondiale au Burkina, Cheick Kanté.

L’initiative vise, ajoute-il,  à inciter les Hommes de média exerçant au Burkina Faso à s’intéresser aux problématiques sectorielles du développement en concourant par leurs analyses et contributions aux réalisations des projets et programmes de développement soutenus par la Banque mondiale.

Respect des règles de l’art journalistique

Les oeuvres ont porté sur plusieurs projets relatifs entre autres à l’énergie, l’eau, la santé, l’éducation, les infrastructures

Pour les participants au présent concours devraient respecter un certain nombre de critères, notamment, l’adéquation de l’œuvre avec l’objectif de développement du projet, le caractère original de l’œuvre dans le respect des règles de l’art journalistique, le caractère innovant de la problématique soulevée et traitée, et le respect des modalités de participation dont le format exigé pour chaque catégorie.

Le représentant résident de la Banque mondiale Cheick Kanté remettant le prix au premier lauréat en radio, Larissa Tiendrebéogo de la RTB

Les œuvres présentées à cette première édition du concours du Reporter de développement de la Banque mondiale ont porté sur des questions relatives à l’énergie, l’eau potable, les infrastructures, la santé, l’éducation.

Mathias Lompo

Burkina Demain

Leave A Response

*