Jérusalem, capitale d’Israël : Washington un peu plus isolé

Posted on by B-Demain

Malgré les menaces de représailles de Washington, l’Assemblée générale de l’Organisation des nations unies (ONU) a adopté ce jeudi à une large majorité une résolution condamnant la reconnaissance par les Etats-unis d’Amérique de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël.

L’ONU a rejeté à une large majorité la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israel

128 pour, 9 contre et 35 abstentions. C’est le résultat du vote ce jeudi à l’Assemblée générale de l’ONU d’une résolution condamnant la reconnaissance par les Etats-unis d’Amérique de Jérusalem comme capitale d’Israël

Naturellement, Nikki Haley, ambassadrice des USA à l’ONU, était l’un des 9 représentants dont celui d’d’Israël, à voter cette résolution qui a toutefois peu de chance de faire revenir le président Donald Trump sur sa décision controversée et qui contribue davantage à isoler son pays sur la scène internationale.

Malgré les menaces américaines de représailles, seuls quelques Etats comme le Togo, en bons termes avec l’administration Trump et les autorités israéliennes, se sont alignés sur la position de Washington en votant contre.

Nikki Haley, ambassadrice des USA, votant contre la résolution

Fort de sa proximité avec Washington et Tel Aviv, Lomé avait accueilli en août dernier le forum sur l’AGOA et devrait accueillir en octobre le premier Sommet Afrique- Israël mais la dégradation de la situation sociopolitique n’a pas permis à ce sommet de se tenir.

Les autres Etats qui craignaient de se retrouver sans subventions américaines, ont préféré jouer la carte de la neutralité, en s’abstenant tout simplement de voter dans l’un ou l’autre sens.

Il faut noter que 21 pays sur les 193 pays membres de l’ONU étaient abonnés absents à ce présent vote de l’Assemblée générale de l’ONU.

Victor Bassolé/ New York

Burkina Demain

Leave A Response

*