Sahel Burkina : Quel remède au harcèlement de nos FDS ?

Posted on by B-Demain

La nouvelle année commence dans le Sahel Burkina avec son lot d’attaques terroristes perpétrées contre nos Forces de défense et de sécurité (FDS). La dernière en date étant celle de la gendarmerie de Kelbo, commune rurale de la province du Soum, dans la soirée du vendredi 5 janvier 2018.

Sauf à vouloir banaliser la situation, la question de la récurrence des attaques terroristes dans le Sahel est devenue plus que préoccupante. La dernière en date étant celle de la gendarmerie de Kelbo, commune rurale de la province du Soum, dans la soirée du vendredi 5 janvier 2018. Même si cette dernière attaque n’a pas fait de victimes, les assaillants ayant pris la pris fuite, elle en rajoute tout de même à l’inquiétude sécuritaire. La situation est devenue un véritable casse-tête chinois aussi bien pour les Forces de défense et de sécurité (FDS) que pour les populations locales qui visiblement ne savent plus à quel saint se vouer.

Le chef suprême des armées va-t-il siffler la fin des attaques ?

Il y a quelques mois, le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, avait effectué une tournée dans la région pour, disait-il, remonter le moral des troupes et rassurer la population sur leur sécurité. Mais, avec ce qui vient de se passer, les choses risquent de se détériorer. Et l’on se demande si le président du Faso, le chef suprême des armées, Roch Marc Christian Kaboré, fera lui-même le déplacement du Sahel pour mettre le holà, siffler la fin des attaques terroristes.

Christian Tas

Burkina Demain

Leave A Response

*