Brazzaville et Rihad explorent des pistes de renforcement de leur coopération

Posted on by B-Demain

Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a rencontré ce 8 janvier 2018 à Brazzaville, le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, Adel Ben Ahmed al-Joubeir. Les deux hommes d’Etat ont évoqué des questions d’intérêt commun, notamment la lutte contre le terrorisme en Afrique et la situation en Libye.

Les échanges entre le Président Denis Sassou N’Guesso et Adel Ben Ahmed al-Joubeir ont porté sur plusieurs sujets d’intérêt régional et continental

Selon le chef de la diplomatie saoudienne, les échanges avec le Président  Denis Sassou N’Guesso ont porté sur beaucoup de domaines de la coopération. « Nous avons beaucoup de domaines de coopération entre nos deux pays », a déclaré Adel Ben Ahmed al-Joubeir, à sa sortie d’audience, avant d’ajouter : «nous avons discuté sur beaucoup des sujets, notamment la politique, la sécurité et la stabilité… ». Il s’est aussi réjoui des « bonnes perspectives » qui caractérisent la coopération bilatérale entre le Congo et l’Arabie saoudite. Adel Ben Ahmed al-Joubeir a souligné que le Congo et l’Arabie Saoudite peuvent œuvrer ensemble dans le secteur pétrolier et « accroître des investissements dans le domaine du commerce » au bénéfice des deux Etats.

« Nous avons aussi évoqué comment nous pouvons travailler ensemble dans le domaine pétrolier en tant que pays producteurs de pétrole, mais aussi en tant que pays consommateurs… Enfin, nous avons aussi évoqué la possibilité d’accroître le dialogue politique entre nos deux pays ».

Cent millions d’euros saoudiens

L’entretien avec le chef de l’Etat congolais a également porté sur des sujets d’ordre régional et international. « Nous avons convenus de travailler conjointement pour trouver des solutions, notamment, en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme qui est une menace pour les pays du sahel, mais aussi pour l’Afrique en général», a fait savoir Adel Ben Ahmed al-Joubeir. « Nous avons aussi parlé de sécurité, afin de trouver une manière de lutter plus efficacement contre le terrorisme et les extrémistes», a-t-il poursuivi.

Pour lui, les autorités saoudiennes ont contribué à hauteur de cent millions d’euros pour soutenir les opérations des pays du sahel aussi bien sur le plan logistique que militaire et du soutien aérien. « … la lutte contre le terrorisme passe par la lutte idéologique contre ces groupuscules. Nous devons informer les jeunes pour leur dire que la version que ces groupes donnent de l’islam n’est pas la bonne version », a précisé le chef de la diplomatie saoudienne qui a estimé qu’il est important de « redonner l’espoir à cette couche de la population pour qu’elle se détourne de l’émigration ».

Stabilisation de la situation en Libye

« La solution à ces différents problèmes passe aussi par la stabilisation de la situation en Libye », selon Adel Ben Ahmed al-Joubeir qui a déclaré avoir émis avec Denis Sassou N’Guesso, « le souhait de réunir nos envoyés spéciaux – celui du Congo, de l’Europe et de notre pays – afin de conjuguer des efforts pour trouver une solution » à la crise libyenne pour que ce pays renouer avec une vie normale et dispose d’un gouvernement «stable» au terme des prochaines élections.

Wilfrid Lawilla/Brazzaville

Burkina Demain

Leave A Response

*