Propos de Donald Trump : Réaction de Jean-Baptiste Natama

Posted on by B-Demain

Jean Baptiste Natama, ancien candidat à l’élection présidentielle burkinabè de 2015 et ex-directeur de cabinet de l’ancienne présidente de la Commission de l’Union africaine ; a réagi sur sa page Facebook aux propos « pays de merde » du président américain. Sa réaction.

Jean Baptiste Natama a condamné ces écarts de langage du président Trump

«Au nom de quels droit et principe un chef d’état, en l’occurrence, le président des États Unis d’Amérique, se permet-il un écart de langage aussi discourtois que méprisant, en traitant d’autres pays, notamment africains, de « merde »?

Qu’on ne s’y méprenne car nous connaissons ceux qui, foutent la merde à travers le monde, au nom d’une certaine hégémonie qui a été bâtie sur l’exploitation des ressources économiques et sociales de l’Afrique grâce à la traite négrière et au pillage de nos matières premières.

Faits qui, face à la conscience humaine, représentent des crimes ignominieux et abominables contre l’humanité qui ont été commis sous le voile d’une prétendue œuvre de civilisation et d’une morale douteuse et qui ne leur donnent pas le droit de continuer de jouer aux objecteurs de conscience vis-à-vis des autres peuples au nom d’une morale dite universelle totalement aux antipodes de la leur.

Ces écarts de langage que je condamne fermement sont de nature à porter préjudice au devoir de promotion de la paix universelle et de la cohabitation pacifique entre tous les peuples du monde qui, incombe à toutes les nations sensées et responsables, dans l’intérêt de l’humanité.

Je salue les concitoyens de ce dirigeant qui se sont démarqués de lui et condamné avec fermeté ses déclarations, tout en les rassurant du sens de discernement que nous avons, en tant qu’africains, quant à l’appréciation que nous faisons desdites déclarations. Je les exhorte à demeurer dans le camp de ceux qui, œuvrent inlassablement pour l’avènement d’un monde meilleur, indépendamment des conjonctures et contingences qui rythment notre existence quotidienne d’humains.

Je me félicite de la réaction du gouvernement du Botswana qui, en tant que premier pays africain, a émis une vive protestation par voie diplomatique et invité la SADC, l’Union africaine ainsi que tous les pays progressistes du monde à condamner sans réserve les propos hautement irresponsables, répréhensibles et racistes de ce dirigeant et à exiger des excuses de sa part.

Il importe, par ailleurs, de lui rappeler qu’en tant que dirigeant de cette grande et noble nation qu’est la nation américaine, il a le devoir d’appliquer et de faire appliquer ce principe de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme selon lequel « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »

Vive l’amitié entre les peuples!
Vive la cohabitation pacifique entre les peuples!
Vive l’égalité des races et des peuples!
Vive le respect entre les races et les peuples!
Vive la paix universelle! »

JBN

Leave A Response

*