Gouvernement Thiéba III : Casting globalement justifiable !

Posted on by B-Demain

Comme tout nouveau gouvernement dans ce pays, celui de Paul Kaba Thiéba rendu public ce 31 janvier 2018 donne naturellement  lieu à toutes sortes de conjectures, chacun y allant de ses analyses et commentaires. D’un côté, il y a ceux qui peuvent se contenter de ce réajustement technique de l’exécutif avec l’entrée de sang neuf et l’autre, ceux qui pensent que le président du Faso aurait dû aller plus loin en changeant tout simplement de Premier ministre, au regard du contexte  marqué par  la grande soif de changement des Burkinabè. Mais, le président Roch Marc Christian Kaboré pouvait-il aller plus loin dans ce remaniement gouvernemental ?

Photo de famille gouvernement Thiéba III

D’emblée, ce que nous retenons de ce gouvernement Paul Kaba Thiéba III, c’est qu’il fait un peu plus d’ouverture à la jeunesse, surtout quand l’on voit les Bachir Ismael Ouédraogo, Harouna Kaboré ou Abdoul Karim Sango nommés respectivement aux postes de ministre de l’énergie ; du commerce, de l’industrie et de l’artisanat ; et de la culture. C’est une bonne chose que les jeunes soient plus représentés dans cet exécutif.

L’autre remarque que l’on peut faire, c’est cette création du ministère de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur. Cela peut permettre de gérer efficacement la question du vote des Burkinabè de l’étranger.

Sur la question du maintien de Paul Kaba Thiéba à Primature, l’on peut  ne pas être d’accord pour x ou y raison, mais cela aurait été aussi une mauvaise option de le changer à mi-mandat,  pour le président Kaboré qui mise sur la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES) pour tenir les engagements de son quinquennat. Or, Paul Kaba Thiéba est celui-là même  qui porte le projet PNDES depuis sa conception.

Prendre un autre Premier ministre pouvait se révéler plus contre-productif que garder Paul KabaThiéba. Maintenant qu’il reste en poste, c’est à lui de prendre en compte les critiques formulées ça et là et de revoir son mode de pilotage de l’action gouvernementale pour donner plus de satisfaction à ses concitoyens.

Le maillon de ce gouvernement Thiéba reste la sécurité. On se demande que peut bien faire de plus Clément P Sawadogo. Peut-être qu’on aurait mieux fait de mettre un militaire à ce poste.

Mais, bref, on peut dire globalement de ce gouvernement, que le casting est justifiable.

Burkina Demain

Leave A Response

*