Cinquantenaire de Yagma : Une célébration qui aura tenu toutes ses promesses

Posted on by B-Demain

Ce dimanche 4 février 2018, des milliers de pèlerins se sont rendus  au Sanctuaire Notre Dame de Yagma (SNDY) pour célébrer le cinquantième anniversaire du 1er pèlerinage dudit sanctuaire.  Cette célébration qui fait office du pèlerinage diocésain, comme les autres années était plein de monde. Elle a été présidé par le Cardinal Philippe Ouédraogo, en présence du Cardinal coréen, Andrew Yeom Soo Jung.

Ils sont venus nombreux au pied de la colline de Yagma en ce 50ème anniversaire du premier pèlerinage, pour traduire leur reconnaissance et manifester leur attachement à la Vierge Marie, fils de Jésus.

«Notre Dame de Yagma, jubilons et annonçons les merveilles de Dieu», c’est sous ce thème qu’était placée cette célébration.

Dans son homélie, le cardinal Philippe Ouédraogo a invité les fidèles à rendre service à leur prochain, car « servir rend l’homme semblable à Dieu » affirme t-il. Puis d’ajouter qu’il faut servir, se faire serviteur et de « ne pas chercher à se servir ou à se faire servir ». C’est cela le message que « la Vierge Marie nous adresse en ce 50ème anniversaire ». dit-il.

Sur la crise de l’éducation qu’a connu le pays, le cardinal tout en saluant son dénouement heureux a invité les acteurs à éviter de réduire l’éducation qu’à l’enseignement. Pour lui, il est bien d’avoir des têtes bien pleines, mais il est encore mieux qu’elles soient bien faites. Il a dit que l’éducation est d’abord une responsabilité de la famille. Le cardinal a également salué et remercié la délégation de la Corée du Sud avec à leur tête le cardinal Andrew Yeom Soo Jung pour leur présence à cette fête.

«l’humanité où il fait bon vivre »

Le cardinal coréen a pour sa part dit être « très heureux de participer à cette messe aux côtés de ses frères burkinabè ». Il a souhaité que son pays et le Burkina travaillent  ensemble à faire « de l’humanité où il fait bon vivre » et que les deux diocèses soient « le porte flambeau du message de Dieu sur terre ».

Au cours de cette célébration, l’on a aussi prié pour les dirigeants du Burkina afin qu’ils agissent dans l’intérêt du peuple et prié aussi pour les personnes malades.

Après la phase de l’homélie, c’était la prise de la communion, l’un des grands moments de cette messe.  Bref, une célébration de jubilé d’or qui aura tenu toutes ses promesses.

En rappel, c’est en 1968, que des fidèles chrétiens de l’archidiocèse de Ouagadougou s’étaient rendus, pour la première fois, au pied de la colline de Yagma pour invoquer la Vierge Marie.

Joachim Batao

Burkina Demain

Leave A Response

*