Sécurité aéroportuaire : Une délégation de l’OACI chez le Premier ministre

Posted on by B-Demain

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu en audience ce 26 avril 2018 une délégation de l’Organisation de l’aviation civile internationale(OACI), conduite par son  Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest, Man Sait Jallow. L’ordre du jour de cette rencontre a porté sur le processus de certification de l’aéroport de Ouagadougou.

La délégation de l’OACI chez le Premier ministre burkinabè était conduite par son directeur régional Man Sait Jallow

Le Burkina Faso, on le sait est confronté à la question de certification de l’aéroport de Ouagadougou. C’est dans la perspective de résorber cette contrainte que le Directeur régional Ouest africain de l’OACI est venu s’entretenir avec le chef du gouvernement burkinabè Paul Kaba.

A la fin de cette rencontre qui s’est tenu à huit clos, Mam Sait Jallow a livré à la presse l’objet de sa venue.  Il a déclaré être venu au Burkina Faso pour « faire le suivi d’un projet sur la certification de l’aéroport international de Ouagadougou ».  Il a poursuivi en disant que « L’organisation de l’aviation civile internationale a lancé depuis 2016 un projet de certification des aéroports de certains Etats en Afrique ».

Selon les propos du Directeur régional, le processus de certification est soumis à des préalables dont « l’aspect de supervision qui doit être renforcé au niveau de l’aviation civile mais aussi l’aspect international autour de l’Aéroport » afin   d’ « assurer la sécurité des opérations » a-t-il expliqué.

A entendre le Directeur Régional de l’OACI, la certification des aéroports  est devenue une exigence depuis 2003 pour son Organisation, toutefois, il fait observé que « Beaucoup de pays sont en retard par rapport à cette exigence. Et c’est la raison pour laquelle nous avons lancé ce projet pour aider ces Etats ».

Parmi  ces Etats, on comte le Burkina Faso. « C’est donc pour cela que nous sommes là pour ensemble voir quelles sont les contraintes et les difficultés pour qu’ensemble nous trouvions des solutions ». a indiqué Mam Sait.

Fort heureusement tout n’est négatif quant à notre aéroport, fait noter le Directeur de l’OACI pour la région Ouest africaine. Il a fait savoir qu’en Octobre 2017, le Burkina avait été audité sur le niveau de sa sécurité aéroportuaire. Les résultats de cet audit étaient positifs, ce qui a valu au Burkina Faso un certificat de reconnaissance du président du conseil de l’OACI et « je suis donc là d’une autre part pour féliciter le gouvernement » a-t-il conclu.

Joachim Batao

Burkina Demain

Leave A Response

*