Brazzaville : Le sergent Malamine Camara élevé au rang de citoyen d’honneur à titre posthume

Posted on by B-Demain

La ville de Brazzaville par le biais du Conseil départemental et municipal de Brazzaville a élevé le Sergent Malamine Camara au rang de citoyen d’honneur de Brazzaville, au cours d’une cérémonie solennelle rehaussée par les présidents Denis Sassou N’Guesso, Macky SALL, du Sénégal, Faustin-Archange Touadéra, de la RCA et Evaristo Carvalho du Sao-Tomé-et-Principe.

Les officiels dont le président Macky Sall au cours de l’élévation du sergent Malamine Camara au rang de citoyen d’honneur de Brazzaville à titre posthume

Longtemps oublié dans la mémoire de l’histoire, le Sergent Malamine a été, après plus d’un siècle, reconnu au regard de son rôle joué pour défendre la ville de Brazzaville face à l’explorateur Belge, Henri Morton Stanley, voulant annexer  l’actuelle capitale de la République du Congo à celle de Kinshasa.

La cérémonie de ce jour a été un moment solennel de rendre hommage, à titre posthume, au Sergent Malamine. « Il me semble qu’il est tout aussi impérieux de rendre à Malamine Camara un hommage à la mesure du rôle et de l’action qui furent les siens, dans cette histoire, aux côtés de De Brazza » a déclaré Belinda Ayessa, Directrice du Mémorial Pierre Savorgnan De Brazza. Cette dernière a poursuivi que « les sources historique sont unanimes dans les récits qu’elles donnent à sujet son recrutement au Sénégal par De Brazza, jusqu’à sa mort, en passant par ses rencontres avec Henri Martan Stanley, venu de la rive gauche de l’actuel fleuve Congo, au cours de ces rencontres, il exécuta fidèlement les instructions de De Brazza, sans cela, la ville de Brazzaville n’existerait pas. »

De sa part, Dieudonné MOYONGO, Ministre de la culture et des Arts a rendu aussi u hommage à ce vaillant soldat, en y ajoutant quelques reliefs, en se focalisant les répercussions  de son action  au Congo, mais également  sur les  affinités  qui en ont  découlé.

Ce tirailleur sénégalais avait réussi, par sa bravoure, à garder le pavillon français de Mfoa,  aujourd’hui Brazzaville. Ainsi, les autorités de Brazzaville, par le biais du Conseil départemental et municipale, a élevé le Sergent Malamine Camara au rang du citoyen d’honneur de la ville Brazzaville, à titre posthume. A ce titre, le maire le maire de Brazzaville, M. Okemba a remis la couronne et la médaille d’honneur au président sénégalais, Macky Sall sans oublier la remise du drapeau de la ville.

Dans son allocution, le président sénégalais, Macky Sall a loué l’initiative combien significative des autorités congolaises : « Vous honorez le Sénégal en honorant Malamine », s’est-il exprimé, avant de saluer la mémoire d’un homme doté de grandes qualités physiques, intellectuelles et humanistes qui était le Sergent Malamine. Le Chef de l’Etat sénégalais a rappelé l’action de son homologue congolais, celle d’avoir « rappelé la vraie histoire et de ne laisser personne dans l’oubli de ce brave homme

La France fait honneur au Congo

La France représentée par son ambassadeur au Congo, Bertrand COCHERY remis officiellement au Président Denis Sassou N’Guesso les archives des accords signés entre Pierre Savorgnan de BRAZZA et le Roi Makoko. Pour le diplomate français, le Sergent Malamine a été un fidèle compagnon de Pierre Savorgnan De Brazza.

Le clou de la cérémonie a été l’exécution par la fanfare des Forces armées congolaises de l’hymne national du Sénégal, précédé de la levée du drapeau sénégalais qui va dorénavant flotter aux côtés de ceux de l’Italie (son pays De naissance), de la France (la seconde partie de Pierre Savorgnan de BRAZZA), de l’Algérie (le pays qui le vit mourir) , le Gabon ( un autre pays dont il fut explorateur) et le Congo.

Wilfrid LAWILLA/ Brazzaville

Burkina Demain

Leave A Response

*