Gourcy : Sur les traces d’une maire battante, Adja Kadidja Traoré

Posted on by B-Demain

Pour contribuer à la valorisation de la gouvernance politique, économique et sociale sous le prisme des femmes engagées en politique ; le Réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique (RJC/PEJA), sous la houlette de son président Frédéric Tindano, a initié le 18 mai dernier, une caravane de presse à Gourcy pour toucher du doigt les œuvres de la battante maire de cette commune du nord du pays ; en l’occurrence Adja Kadidja Traoré. Le RJC/PEJA marque là la première étape de son périple devant le conduire dans une neuvaine de communes du Burkina Faso.

Journalistes et communicateurs ayant pris part à la caravane

Au total, c’est une vingtaine de journalistes et communicateurs qui étaient invités pour la première étape dans la commune de Gourcy de la caravane de presse initiée le 18 mai dernier par le Réseau des journalistes et communicateurs pour la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes en Afrique (RJC/PEJA), présidé par Frédéric Tindano.

L’initiative intervient en prélude à la première édition du Forum national des élues  locales du Burkina Faso, prévu courant novembre-décembre 2018 et présentée comme une véritable tribune de promotion du leadership féminin dans la gestion des affaires publiques.

«Les nobles objectifs du forum national des élues locales cadrent avec le plan d’action du RJC/PEJA», assure Frédéric Tindano. D’où l’initiative de la présente caravane.

Plusieurs infrastructures réhabilitées visitées

La réhabilitation de la maternité de Gourcy a été l’une des oeuvres de la maire de ladite commune

Les journalistes et les communicateurs ont pu toucher du doigt les actions de développement menées dans la commune de Gourcy sous la houlette du maire Adja Kadidja Traoré. Elle (la caravane) leur a permis de visiter entre autres des infrastructures scolaires et sanitaires réhabilitées (école Tangzoug-Yargo, maternité et CMA de Gourcy) ; des infrastructures sportives, notamment le stade de Gourcy ; les locaux de la nouvelle mairie.

D’autres femmes battantes étaient aux côtés de la maire Adja Traoré. Il s’agit entre autres du haut-commissaire de Zondoma, AbibataBamouni/Traoré , de la maire de Béguédo, Mme Bara/Sawadogo qui s’apprête d’ailleurs à accueillir la prochaine étape de la caravane de presse du RJC/PEJA.

Objectifs de la caravane de presse atteints

La présente caravane de presse visait un certain nombre d’objectifs :

-visiter les réalisations phares du conseil municipal de Gourcy sous le leadership d’une femme ;

-assister à la cérémonie d’inauguration de la maternité acquise grâce à la détermination du maire Traoré ;

-partager l’expérience d’une mairesse battante pour le respect du quota genre dans les fonctions politiques ;

-Voir la solidarité agissante entre femmes maire du Burkina Faso ;

-disposer déjà des évidences du leadership féminin en vue du Forum national des élues locales du pays.

Et à écouter les organisateurs, notamment le président du RJC/PEJA Frédéric Tindano, les objectifs ont été atteints. Et de saluer la participation des uns et des autres pour le succès de cette première étape qui augure d’une bonne suite pour la caravane.

Satisfaction des populations et autorités hôtes

La mobilisation locale à l’accueil de la caravane

Au-delà des organisateurs, les sentiments de satisfaction ont également été exprimés par les représentants des populations ou les responsables des infrastructures réhabilités, relativement aux œuvres du maire de Gourcy.

«Avant cette école madame le maire a dit qu’elle va faire de son mieux pour qu’on gagne même si c’est 2 salles de classe pour commencer les cours. Après, on a négocié un magasin pour commencer les cours. Finalement, au lieu que ce soit deux classes elle a préféré réfectionner le bâtiment. Ils ont commencé en mi-octobre et c’est le 23 février que nous sommes revenus  dans ces nouveaux locaux», témoigne Nouffou Ouédraogo, directeur de l’école Tangzoug-Yargo.

«La réfection de l’école nous réjouit beaucoup car, quand le vent a arraché le toit, on ne savait plus quoi faire.  Mais, grâce à Dieu et à Madame le maire,  l’école a été reconstruite et nous en sommes très fiers aujourd’hui. Mais une chose nous manque toujours : quand le vent a arraché le toit, tous les actes de naissance ont été abîmés par la pluie», renchérira Amidou Ouédraogo, secrétaire de l’association des parents d’élèves de ladite école.

La battante maire de Gourcy, Adja Kadidja Traoré, dans son bureau. A sa gauche, sa collègue de Béguédo qui entend marcher dans ses pas

Adja Kadidia Traoré a tenu aussi à rendre hommage aux différents acteurs qui ont contribué à la réalisation des ouvrages. Et de décliner quelques doléances qui se résument entre autres à la fonctionnalité du matériel de radiographie, la mise en place d’une banque, la réhabilitation de la maison de la femme, la construction d’infrastructures d’hébergement et touristiques (hôtels) et l’accès à l’électricité pour les populations.

Le maire  de Gourcy a par ailleurs félicité le RJC/PEJA pour la «belle initiative» qui aura tenu ses promesses. Pour le maire de Béguédo qui va accueillir la prochaine étape de la caravane de presse, cela a été un moment d’encouragement.

Mariam Déné

Burkina Demain

Leave A Response

*