«Le Congo que nous voulons» : Les populations de Pointe-Noire et Kouilou y adhèrent

Posted on by B-Demain

Pointe-Noire a été, après Brazzaville, la deuxième étape pour « initiative le Congo que nous voulons », tenue le samedi 19 mai dernier, dans la salle de conférence de à l’Hôtel Azur le Gilbert’s.

Cette rencontre de Pointe-Noire qui a regroupé un parterre d’intellectuels et autres, venus de la ville océane et du département du Kouilou s’est organisée autour de deux grands thèmes : « Politiques de la ville et ses enjeux et ;  Education, diversification économique, entreprenariat et emploi.

Ces assises ont ponctuées par deux temps forts, à savoir les débats avec des panelistes et enfin, la dédicace de l’ouvrage de Denis Christel Sassou Nguesso intitulé « Ce que je crois ».

Parmi les intervenants, figuraient deux membres du gouvernement ; Thierry Moungalla, en charge de la Communication  et des médias, Porte-parole du Gouvernement et  Adelaïde Mougany, des Petites et Moyennes Entreprises.

Dans son speech, le premier a développé le thème sur l’Economie numérique, un thème qui a trouvé l’assentiment de l’auditoire. Il s’est appesanti sur l’importance d’une ville dite intelligente, pour un déclic de logiciel mental et adapté à faire asseoir la croissance économique.

Pour sa part, Mme Adélaïde Mougany  a exposé sur « l’Entreprenariat et Emploi. » Elle a mise en valeur, l’importance d’un réel cadre juridique dans le domaine de la création d’entreprise et sur toutes les mesures qui sont en train d’être prises par le gouvernement afin de rendre la création d’entreprise au Congo plus attractive. Jacques Diella, quant à lui,  a développé le sous- thème : Construction, Urbanisme et Habitat. M. Francis Cardorelle a exposé sur le sous thème « Infrastructures et Pétrole. »

Louis Bakabadio, Conseiller spécial du Président de la République, chef du département éducation, de la recherche scientifique et d e l’innovation technologique, a instruit l’assistance sur le thème « Education et Antivaleurs. » S’agissant du sous thème : « Diversification économique, » la part a été donnée à M. Sylvestre Mavouenzela, président de la Chambre de commerce de Pointe-Noire.

Au terme de ces exposés, les panelistes ont formulé quelques recommandations et proposé des approches de solutions aux nombreux problèmes que rencontrent les congolais dans le cadre de la santé, de la formation des jeunes et de l’Education.

En sa qualité de parrain de cette initiative et président de la Fondation Perspectives d’Avenir, Denis Christel SassouNguesso a fait une communication dans laquelle, il a recadré l’assistance sur le bien-fondé de son ouvrage et a déclaré que son ouvrage n’est pas un projet de société et sa démarche n’est pas une course vers le Palais, mais n’est qu’une «  mise en livre » des actions caritatives qu’il mène au travers de sa Fondation Perspectives d’Avenir. Il insistait sur le fait que les populations ne confondent entre l’initiative « LE CONGO QUE NOUS VOULONS » et son ouvrage «  CE QUE JE CROIS. »

Denis Christel Sassou Nguesso déclare « A travers cet ouvrage, je mets à la disposition des congolais, les valeurs et les convictions qui sont miennes. » Dixit, Denis Christel Sassou Nguesso. Il a remercié les organisateurs de cette initiative, qu’il parraine avant d’annoncer la tenue prochaine, pendant 2 mois, à Kinkala, dans le département du Pool, le Programme de santé communautaire.   Ce programme consiste à soigner les populations atteintes de diverses pathologies et de réaliser des interventions chirurgicales, tout gratuitement !

Le clou de cette rencontre a été la dédicace son ouvrage intitulé «Ce que je crois».

A noter que « le Congo que nous voulons » est une initiative du Conseil National de la Jeunesse sous la coordination du député Exaucé Ibam Ngambili, avec le parrainage de l’honorable Denis Christel Sassou Nguesso, Président de la Fondation Perspectives d’Avenir, ce concept ne cesse de séduire plus d’un congolais dans sa diversité socio-économique.

Wilfrid Lawilla/ Brazzaville

Burkina Demain

Leave A Response

*