Le dossier de fausses cartes d’électeurs classé sans suite

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

Le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, a organisé une conférence de presse sur l’affaire des 5000 fausses cartes d’électeurs et des 263 formulaires de cartes d’électeurs retrouvés dans un bureau de l’OTRAF à Ouaga inter. Et le procureur a annoncé le classement sans suite du dossier pour infractions non constituées.

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

« Nous nous devions de réunir tous les éléments d’enquête avant de procéder à une quelconque communication sur le sujet, afin de donner l’information juste, après les enquêtes diligentées par les deux unités de police judiciaire que sont le commissariat de police de Ouaga 2000 et la brigade ville de gendarmerie de Bogodogo », a expliqué le Procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, Maïza Compaoré.

A l’en croire, l’enquête ouverte n’a pas permis d’aboutir à des résultats concluants:« Aucune fausse carte n’a été saisie par le commissariat de Ouaga 2000. Les formulaires de cartes d’électeurs retrouvés dans le bureau de l’OTRAF appartiennent à la CENI et ont certainement été oubliés par les agents recenseurs lors des enrôlements biométriques des années 2012, 2014 ou 2015. Ainsi, mon parquet, après l’examen minutieux de toutes les pièces du dossier, a décidé de classer le dossier sans suite pour absence d’infractions .

En conséquence, le gérant du secrétariat public, Zangré Daouda qui avait été déféré au parquet le 4 octobre 2015, a été libéré le 9 octobre. Puis, un avis de classement sans suite a été notifié par le commissariat de Ouaga 2000 au sujet de l’affaire des 5000 fausses cartes d’électeurs.

Le parquet a demandé aux dénonciateurs de bien vouloir vérifier l’objet de leur dénonciation relative aux de cartes d’électeurs, la fraude en préparation aux élections dans une période préélectorale, en encourageant les citoyens à dénoncer à la police ou à la gendarmerie la commission de toute infraction en général au processus électoral.

Joackim BATAO

Leave A Response

*