Changement climatique : La COP 21 parviendra-t-elle à sauver la terre ?

Spot SERRO
Posted on by B_Demain

La conférence des Nations Unies sur les changements climatiques s’ouvre ce dimanche 30 novembre au Bourget, près de Paris, et se tiendra jusqu’au 11 décembre 2015. Des avancées politiques sont espérées pour ralentir le réchauffement climatique qui a de nombreux effets négatifs sur la santé des populations.

People wait on a platform for a commuters' train at the Gare du Nord station in Paris on November 8, 2011 as four railway unions (CGT, CFDT, CFTC and UNSA) filed a notice of strike today as part of a European day of action to denounce "the projects of liberalization of the rail system". AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON / AFP / JACQUES DEMARTHON

People wait on a platform for a commuters’ train at the Gare du Nord station in Paris on November 8, 2011 as four railway unions (CGT, CFDT, CFTC and UNSA) filed a notice of strike today as part of a European day of action to denounce « the projects of liberalization of the rail system ». AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON / AFP / JACQUES DEMARTHON

Depuis le 20e siècle, les émissions de gaz à effet de serre issues des activités humaines, n’ont cessé d’accroître. Ce rythme s’est même accentué au cours des 25 dernières années avec une hausse des températures de 0,18 °C par décennie. Les inondations, en plus de détruire des habitations, ont des conséquences sanitaires et sur des risques de transmission de maladies, par manque d’hygiène et par création de sites où pullulent des larves d’insectes vecteurs de maladies comme le paludisme.

Le climat a un impact sur l’agriculture et l’alimentation des populations car il est un facteur clé dans la production agricole. En Afrique, l’OMS craint une diminution des productions vivrières dans certaines régions, ce qui augmenterait le risque de malnutrition. L’augmentation des températures rendra des terresimpropres à la culture dans certaines régions, tandis que d’autres surfaces pourraient être abandonnées à cause des inondations.

L’OMS estime que, entre 2030 et 2050, environ 250.000 décès supplémentaires auront lieu par an en raison du changement climatique, à cause des problèmes de malnutrition, de maladies infectieuses. Les enfants sont particulièrement vulnérables car souvent touchés par les problèmes de malnutrition, de paludisme et de diarrhées. Les personnes âgées constituent une autre population à risque à cause des conséquences des conditions caniculaires sur leur santé.

Enfin, le changement climatique a des conséquences politiques et peut accroître l’insécurité, car des pays auront de plus en plus de difficultés à accéder à l’eau potable ou à disposer de terres agricoles, ce qui peut accroître les conflits. Les problèmes d’approvisionnement en eau et le manque de cultures vivrières peuvent amener des populations à se déplacer.

Pour toutes ces raisons, la diminution des émissions de gaz à effet de serre devrait aider à améliorer la santé dans le monde. Elle permettrait aussi de réduire la pollution de l’air intérieur et extérieur qui causent déjà des millions de décès par an.

Dans un tel contexte périlleux pour l’avenir de l’humanité, les attentes vis-à-vis de la 21e Conférence des parties sur les changements climatiques restent immenses. Restent à maintenant à savoir si toutes ces attentes seront satisfaites.

Joachim Batao
BURKINADEMAIN.COM

Leave A Response

*