Ecoles de santé du Burkina : Les élèves exigent des trousseaux pour tout le monde

Posted on by B-Demain

A Ouagadougou, il y avait du beau monde ce 4 février 2016 aux abords du ministère de la santé. Et pour cause des centaines d’élèves infirmiers ont marché depuis leur école jusqu’à l’entrée du ministère pour remettre une lettre au ministre en vue d’obtenir des trousseaux pour tous.

«Chaque année, tous les élèves infirmiers qui partaient en milieu rural bénéficiaient chacun de trousseau. Maintenant, ils nous disent que cela n’est plus possible pour tout le monde. Nous sommes d’accord pour cela». C’est en ces termes qu’un manifestant, un élève infirmier nous a expliqué la situation qui les a amenés à marcher jusqu’au ministère de la santé pour remettre au ministre une lettre demandant le trousseau pour tous les pensionnaires de l’Ecole nationale de santé publique (ENSP).

Les élèves infirmiers à l'entrée du ministère de la santé ce 4 février à Ouagadougou

Les élèves infirmiers à l’entrée du ministère de la santé ce 4 février à Ouagadougou

Sur la lettre signée par le coordonnateur des élèves infirmiers Yaya Traoré et destinée au ministre de la santé, l’on peut lire ceci :

«Monsieur le Ministre, nous mesurons l’immensité de la lutte que vous menez pour l’octroi du trousseau soit désormais un acquis pérenne à l’ENSP.

Monsieur le Ministre, nous sommes les enfants du pays, nos camarades inscrits privés sont partiellement concernés par l’octroi du trousseau. Cette situation n’est pas acceptable d’autant plus qu’ils n’ont pas été suffisamment informés sur cette question et mieux ils affirment que lors de leur inscription il leur a été dit de payer un montant à cet effet. Monsieur le Ministre, pour vider la tension inhérente à cette question, nous suggérons que tous les élèves actuellement inscrits à l’ENSP soient pris en compte par l’octroi du trousseau (…) A César ce qui est à César».

Les élèves infirmiers n'entendent pas céder sur la question du trousseau

Les élèves infirmiers n’entendent pas céder sur la question du trousseau

Le coordonnateur de poursuivre dans la lettre : «Pour ce qui concerne les années à venir, nous souhaitons que pour toute personne désireuse de s’inscrire à l’ENSP à titre privé soit renseigné par un bulletin détaillant de façon claire la scolarité à payer pour tout son séjour à l’ENSP».

Et à en croire notre interlocuteur, le même mouvement a été observé dans plusieurs autres localités du pays abritant des écoles de santé et des lettres similaires seront remises aux gouverneurs desdites localités.

Aucun incident majeur n'a sanctionné le face-à-face avec les éléments du CRS

Aucun incident majeur n’a sanctionné le face-à-face avec les éléments du CRS

Malgré le face-à-face avec les éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), le mouvement s’est achevé sans incident majeur à Ouagadougou. Les représentants des élèves infirmiers ont pu remettre leur lettre à une délégation du ministère et sont repartis dans l’espoir d’être entendus par les autorités sanitaires du pays.

 

Philippe Martin

BURKINADEMAIN.COM

 

Leave A Response