Gestion de la sécheresse au Burkina : Création d’une plateforme d’échange d’informations

Posted on by B-Demain

La plateforme nationale d’échange d’informations dans le domaine de la gestion intégrée de la sécheresse au Burkina Faso (PGIS-BF) a été portée sur les fonts baptismaux le 13 juillet 2016 à Ouagadougou. C’était au cours d’une rencontre du groupe noyau du PGIS-BF présidée par Félicité Vodounhessi/Chabi-Gonni, chargée du projet de gestion intégrée de la sécheresse en Afrique de l’Ouest (PROGIS AO).

Félicité Vodounhessi/Chabi-Gonni, chargée du PROGIS-AO, a présidé la mise en place de la PGIS-BF

Félicité Vodounhessi/Chabi-Gonni, chargée du PROGIS-AO, a présidé la mise en place de la PGIS-BF

C’est par un mot de bienvenue de Félicité Vodounhessi/Chabi-Gonni, que la rencontre du groupe noyau sur la mise en place du plateforme nationale d’échange d’informations dans le domaine de la gestion intégrée de la sécheresse au Burkina Faso (PGIS-BF) a débuté le 13 juillet dernier à la salle de réunions du Partenariat mondiale de l’eau de l’Afrique de l’Ouest (GWP/AO) à Ouaga 2000.
Mme Vodounhessi, chargée du projet de gestion intégrée de la sécheresse en Afrique de l’Ouest (PROGIS AO), a présidé la rencontre en sa qualité de représentante du secrétaire exécutif du Partenariat mondiale de l’eau de l’Afrique de l’Ouest.
La rencontre a permis de passer en revue les questions des statuts, de l’ancrage institutionnel du PGIS-BF et d’aborder d’autres préoccupations.

Les statuts de la PGIS-BF amendés et adoptés

La présente rencontre a permis aux participants de progresser significativement sur le projet de mise en place d’une plateforme nationale dans le domaine de la gestion intégrée de la sécheresse au Burkina Faso. Elle a notamment permis de présenter les statuts de la PGIS-BF, de les amender et de les adopter. La rencontre a également permis aux participants de trancher sur la question de l’ancrage institutionnel de la plateforme.
A ce niveau, c’est le Partenariat national de l’eau du Burkina Faso (PNE-BF) qui a été retenu pour assurer le secrétariat du PGIS-BF. Le choix s’est porté sur le ministère de l’eau et des aménagements hydrauliques pour assurer la tutelle ministérielle de la plate-forme dont la présentation a été assurée par Sylviane Yaméogo du PNE.

Sylviane Yaméogo du PNE présentant les statuts de la PGIS-BF aux membres du groupe noyau

Sylviane Yaméogo du PNE présentant les statuts de la PGIS-BF aux membres du groupe noyau

PGIS-BF : objectifs et missions

Le PGIS-BF est une plateforme multi–acteurs regroupant les acteurs œuvrant dans la gestion de la sécheresse au Burkina Faso. «La plateforme Gestion Intégrée de la Sécheresse Burkina Faso (PGIS-BF) à caractère technique est apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif», précise l’article 3 des statuts de la plateforme. La PGISBF vise entre autres les objectifs suivants :
-Assurer le réseautage, la coordination des acteurs et des regroupements de la société civile intervenant dans le domaine de la sécheresse;
-Faciliter l’échange d’expériences entre les organisations de la société civile ainsi qu’avec d’autres réseaux nationaux, régionaux internationaux autour de la problématique de gestion intégrée de la sécheresse ;
-Contribuer à la sensibilisation et à l’information du public sur la sécheresse et ses impacts sur la vie des populations par le biais d’articles de presse ou de médias, de débats de conférence, de campagne de sensibilisation ou toute autres stratégies de communication appropriée ;
-Contribuer aux actions de recherche pour documenter et renforcer les connaissances et savoirs locaux sur les changements climatiques afin d’alimenter et d’influencer les débats, les politiques et les négociations sur la sécheresse au niveau local, national et international ;
-Renforcer la capacité de ses membres à travers des informations, des rencontres et des négociations locales, nationales et internationales sur la Gestion Intégrée de la Sécheresse en suivant une approche GIRE en collaboration avec les décideurs politiques et administratifs du pays.

Lors de la rencontre de mise en place de la PGIS-BF ce 13 juillet à Ouaga 2000

Quant aux missions de la Plateforme, elle se décline ainsi qu’il suit :
-Contribuer au développement de partenariats solides et le renforcement des capacités avec l’objectif global de développer la résilience des communautés et des écosystèmes à la sécheresse en Afrique de l’Ouest en suivant une approche de la GIRE.
-Influencer les politiques et la pratique d’une gestion plus intégrée de la sécheresse en suivant une approche de la GIRE à travers le plaidoyer et le lobbying auprès des décideurs politiques à tous les niveaux (local, national et international)
-Appuyer ses membres dans la recherche de voies et moyens susceptibles d’adapter les conditions de vies des populations et d’atténuer les conséquences néfastes de la sécheresse.

Formation des formateurs PROGIS AO et prochaines étapes PGIS-BF

Hilaire Ilboudo du PNE-BF a fait la restitution de la formation des formateurs PROGIS-AO

Hilaire Ilboudo du PNE-BF a fait la restitution de la formation des formateurs PROGIS-AO

L’autre moment fort, de la présente rencontre du groupe noyau du PGIS-BF, a été la restitution par Hilaire Ilboudo du PNE-BF d’une session de formation des formateurs PROGIS organisée en avril dernier à Ouagadougou et assurée par le professeur Raymond Malou, chef du département géologie de l’université Cheick Anta Diop de Dakar.
Ce qu’il faut retenir de la restitution de M. Ilboudo, c’est que la sécheresse se gère. On peut la gérer à travers des actions à court, moyen et long termes dans une démarche stratégique. Gérer la sécheresse, c’est gérer en fait ses manifestations, ses conséquences. La sécheresse relevant du domaine de la probabilité, l’on peut travailler à réduire les risques ou aléas liés de la sécheresse.
Le PGIS étant un processus, les prochaines étapes ont été abordées au cours de la rencontre. Il a été par exemple décidé de l’envoi d’une correspondance au ministère de l’eau et des aménagements. Autres actions envisagées : information des partenaires de la création de la plateforme et plaidoyer auprès de certaines structures. Dans son mot de clôture, Félicité Vodounhessi/Chabi-Gonni a salué la qualité du travail du groupe noyau PGIS-BF lors de la présente réunion, les exhortant à rester mobilisés pour les prochaines actions de la plateforme.
Grégoire B. Bazié
Burkina Demain

1 Comment so far. Feel free to join this conversation.

  1. Sawadogo Ali 16 janvier 2017 at 12 h 33 min - Reply

    Initiatives tres prometteuses pour le Developpement, raisons pour lesquelles je souhaiterais avoir les nouveaux articles et commentaires en ce qui concerne la gestion de la secheresse au Burkina Faso et dans la sous region en general.
    Merci
    Ali Sawadogo

Leave A Response