Reprise match Afrique du Sud – Sénégal : le Burkina contre-attaque la décision de la FIFA

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Alors que beaucoup pensent que les dés sont déjà pipés ou jetés dans cette affaire de reprise de match Afrique du Sud – Sénégal décidée unilatérale par la FIFA ; du côté de la Fédération burkinabè de football (FBF) veut encore y croire. La FBF a en effet décidé ce jour 18 septembre 2017, de contre-attaquer la décision en faisant appel au Tribunal Arbitral du Sport.

Le président de la fédération burkinabè de football Sita Sangaré

«Dans sa déclaration d’appel adressée au Tribunal Arbitral du Sport, (TAS) la FBF continue de marquer son opposition à une décision entachée d’abus de pouvoir et sans aucun rapport avec les textes de l’instance internationale du football.

Malgré la vague d’indignations et les nombreuses interpellations enregistrées à travers le monde contre une décision jugée illégale et sans précédent dans toute l’histoire du football, la FIFA a préféré fouler au pied, ses propres principes en cautionnant la reprise du match Afrique du sud – Sénégal au mois de novembre 2017, à la faveur de la fenêtre FIFA : Ce qui n’est pas sans conséquence pour la suite de la compétition.

La Fédération Burkinabé de Football qui se fonde sur sa déclaration pour en appeler au respect des vertus du football, invite le public sportif burkinabé à la sérénité et à la mobilisation autour des Étalons», indique un communiqué de presse de la Fédération burkinabè de football.

En rappel, c’est le 6 septembre dernier que le  Bureau des qualifications de la coupe du monde de la FIFA Russie 2018 a décidé de la reprise du match Afrique du sud – Sénégal, au grand dam des dirigeants et public sportifs burkinabè. Car la décision pénalise les Etalons en tête du groupe D avec 6 points, talonnés de très près par le Cap Vert et les Lions du Sénégal, qui a désormais 3 matches à jouer, contre 2 matches pour les Etalons. D’où la vague d’indignation suscitée au Burkina Faso qui espérait que la décision ne sera pas confirmée. Espoir déçu puisque la décision sera confirmée le 14 septembre 2017.

Burkina Demain

Leave A Response

*