Révolution Burkinabè et Sankara – Compaoré : voir, observer et se faire une idée

Spot SERRO
Posted on by B-Demain

Les sankaristes de tous bords, d’ici et d’ailleurs, commémorent ce dimanche 15 octobre 1987, date de l’assassinat du capitaine Thomas Sankara, ex-président du Faso et leader de la Révolution burkinabè du 4 août 1983. Cet hommage annuel à Thomas Sankara fait toujours penser à son proche camarade de la Révolution et ami d’enfance Blaise Compaoré, à qui le crime de l’assassinat a profité puisqu’il a été le successeur et le premier responsable de la rectification. Des relations entre les deux hommes beaucoup de choses ont été dites, parfois empreintes de partialité selon que l’on soit proche idéologiquement ou de fait de l’un ou l’autre leader. Au point que jusqu’ici il est toujours difficile pour la jeune génération qui n’a pas connu la période révolutionnaire de se faire une idée des relations qui existaient entre les 2 hommes et de ce qui s’est passé ensuite, vu les  difficultés qu’éprouve la justice à rétablir les faits et dire le droit. Au demeurant, en attendant l’avènement de cette justice tant attendue, nous proposons à l’occasion de ce 30e anniversaire l’assassinat de Thomas Sankara, ces images qui pourrait permettre aux uns et autres de se faire plus ou moins une idée ou image  de cette période révolutionnaire et des relations entre les 2 leaders historiques du mouvement, Thomas Sankara –Blaise Compaoré. Car,  l’image, dit-on, vaut mieux que 1 000 mots.

Le capitaine Thomas Sankara, leader n°1 de la Révolution burkinabè

Les 4 leaders de la Révolution burkinabè

Les deux amis révolutionnaires Thomas Sankara et Blaise Compaoré

Une instance de concertation hautement révolutionnaire

En tête, de gauche à droite : Blaise Compaoré, Thomas Sankara et John Rawlings du Ghana

Dans les cérémonies officielles, comme ici, les deux capitaines étaient inséparables

Des frères d’arme, au-delà des frontières

L’ex-président du Faso Thomas Sankara et l’ex-président françois Mitterand, n’avaient pas la même vision du monde et ne regardaient pas dans la même direction, même quand il leur arrivait de se rencontrer

Le salut révolutionnaire

Le sport de masse réunissait souvent Thomas Sankara et Blaise Compaoré

 

 

 Burkina Demain

Leave A Response

*