Crise à Houndé : le directeur pays d’Endeavour Mining attendu sur place ce vendredi

Posted on by B-Demain

Les responsables de la mine de Houndé Gold Operation Sa semblent avoir pris au sérieux la crise enclenchée ce jeudi 22 février 2018 par des jeunes qui revendiquent par des manifestations de rue des emplois. Ainsi, le directeur pays Endeavour Mining dont HGO est la filiale,  est attendu ce vendredi à Houndé pour peser fortement dans les négociations pour que la crise ne s’enlise, au regard notamment des enjeux.

Adama Soro, chef du bureau Endeavour Mining Burkina Faso, est attendu à Houndé ce vendredi

Le groupe minier canadien  Endeavour Mining qui a lancé officiellement  le 9 décembre 2017, les activités de sa mine Houndé Gold Operation, ne veut apparemment pas prendre de risques avec les manifestations de rue entamées ce jeudi 22 février  2018 par des jeunes revendiquant des emplois. Des négociations sont ainsi menées avec des représentants des organisations de jeunes de Houndé pour trouver un terrain d’entente. Face aux difficultés rencontrées dans ces pourparlers, le directeur pays  du groupe minier canadien Endeavour Mining dont HGO Sa  est la filiale, est annoncé pour ce vendredi 19 février 2018  à Houndé pour tenter de trouver une sortie de crise.

Les manifestants attendraient sa venue avant de mettre fin à leur mouvement. On l’imagine ; ce sera l’occasion pour les manifestants de remettre à Adama Soro, puisque c’est de lui qu’il est question,  le mémorandum contenant leurs différentes revendications. Et ce sera à lui de leur donner des gages que leurs préoccupations seront prises en compte. Du côté des autorités municipales, si les doléances des jeunes ne sont pas nouvelles, l’on est surpris par l’évènement qui pourrait, s’il perdure, tout compromettre.

Des enjeux nationaux à préserver

Les autorités politiques et de HGO Sa au lancement de la mine le 9 décembre 2017 à Houndé

Au-delà de Houndé Gold Opération Sa, c’est le secteur minier burkinabè qui joue gros sur cette affaire. Et si les responsables de la mine et les autorités locales ne parviennent pas à éteindre le feu, les autorités régionales ou nationales seront à un moment donné obligées d’intervenir. Au regard notamment des enjeux.

Faut-il le rappeler, la mine de Houndé, c’est une capacité de production annuelle de  6-8 tonnes d’or, plus de 200 milliards de francs CFA d’investissements privé et public ,  20 milliards de F CFA de recettes publiques annuelles, 700 emplois directs et 1 000 emplois non permanents.

Nous l’avons déjà dit, c’est la mine emblématique de l’ère Roch Marc Christian Kaboré, qui a tenu légitimement à assister à la fois à son lancement et à son inauguration.

Gafoura Guiro/Houndé                  

Burkina Demain

Leave A Response

*