Association Monde Rural : Les comités EDIC du Centre-ouest revisitent leurs rôles

Posted on by B-Demain

L’approche de l’Association monde rural est de contribuer à une bonne gestion des affaires publiques locales par le renforcement du suivi citoyen des politiques publiques dans le processus de décentralisation. Le comité EDIC de Koudougou, à l’instar de ceux des communes de Siglé, Soaw et Imasgho dans le Boulkiemdé, a vu ses capacités opérationnelles se renforcer à la faveur d’un atelier tenu le 10 août 2018 à la mairie de Koudougou.

. C’est par une photo de famille que les participants et les organisateurs se sont quittés avec la ferme conviction de faire œuvre utile

La « Bonne Gouvernance » qui passe nécessairement par la culture de la redevabilité dans la gestion publique, tient à cœur l’Association monde rural. En effet, la redevabilité citoyenne qui est un moyen d’information du citoyen permet à ce dernier de pouvoir interpeller l’exécutif vis-à-vis de ses engagements. C’est ainsi que l’AMR s’investit depuis 1996 au Burkina Faso dans la mise en œuvre de son initiative à travers des Espaces de dialogue et d’Interpellation communautaire (EDIC). Il est ainsi dévolu aux comités EDIC le suivi citoyen des recommandations issues de l’EDIC de façon spécifique et plus globalement le suivi des politiques publiques au niveau de la commune. C’est justement pour permettre auxdits comités de jouer pleinement le rôle qui est le leur que l’atelier a été organisé. Celui de Koudougou est intervenu le 10 août dernier après ceux de Siglé, Soaw et Imasgho.

Les membres des comités EDIC ont, au cours de ces rencontres d’échanges, été édifiés sur un certain nombre d’aspects : le rôle du comité et celui de chaque membre du comité ; le cadre d’analyse des recommandations issues des espaces passés (pour les collectivités ayant déjà expérimenté les EDIC) ; la stratégie de mise en œuvre ; la planification de l’ensemble des actions susceptibles d’être entreprises. Toute chose qui a débouché sur un plan d’action annuel pour chaque comité EDIC qui est sensé le mettre en œuvre. Et selon le point focal régional du Centre-Ouest de l’AMR, Joseph Bayili, l’ambition à travers cette approche est de toucher la plupart des collectivités territoriales afin que la bonne gouvernance soit leur cheval de bataille.

A noter que dans le Centre-Ouest, l’expérience se mène pour le moment dans les quatre communes en question en attendant de pouvoir l’étendre aux autres communes. Le secrétaire général de la mairie, Benjamin Kafando, qui a représenté le maire, a dit toute sa satisfaction de voir l’engagement de la société civile pour le développement aux côtés des collectivités territoriales. Tout en saluant la détermination de l’AMR, il a rassuré quant à la disponibilité du maire et de son conseil municipal qui n’ont de cesse dans les initiatives pour la visibilité des actions de la mairie.

Pascal Y. Bako / Koudougou

Burkina Demain

Leave A Response