Burkina Faso-Banque mondiale : signature d’accords de financement de 235 milliards de FCFA

Posted on by B-Demain

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé dans la matinée du 21 août 2018, une séance de travail avec une délégation de la Banque mondiale conduite par son vice-président pour l’Afrique Hafez Ghanem. L’ordre du jour de cette rencontre a porté sur les appuis de la Banque mondiale au Burkina Faso à travers la signature de trois accords de financement d’un montant de 235 milliards de francs CFA.

C’est une audience qui entre dans le cadre du séjour de travail du vice- président de la Banque mondiale pour l’Afrique et sa délégation au Burkina Faso du 20 au 21 aout 2018. L’objectif était de réaffirmer aux autorités burkinabè, le soutien de la Banque aux efforts du Burkina Faso en matière de développement économique et social.

A sa sortie d’audience, le vice-président Hafez Ghanem a déclaré qu’ « avec le premier ministre, nous avons évoqué les priorités de développement au Burkina Faso et ce que la Banque Mondiale peut faire pour soutenir ce pays ».  C’est dans cette perspective qu’il a fait savoir que plusieurs secteurs ont fait l’objet de signature d’accord.

Il a mentionné dans ses propos « l’importance du développement humain, des secteurs sociaux comme la santé maternelle et infantile (…), des secteurs d’infrastructures, d’électricité, d’eau et d’assainissement »

Ainsi, on a enregistré la signature de trois accords entre la Banque mondiale et le Burkina Faso. Le premier accord est relatif au financement du Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES) par un don d’un montant de 70 millions USD, soit environ 35 milliards de FCFA. C’est un projet qui vise à renforcer les institutions d’enseignement supérieur pour améliorer l’accès et fournir une éducation de qualité dans des domaines prioritaires tels que l’agriculture, l’agroalimentaire, le commerce, les sciences de la santé etc. Le projet est prévu pour durer 5 ans et sera exécuté jusqu’en septembre 2023.

Le deuxième accord est relatif au financement du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement  d’un montant total de 300 millions USD, soit environ 150 milliards de FCFA. Ce montant est composé d’un don de 50 millions USD, soit environ 25 milliards de FCFA et d’un crédit d’un montant de 250 millions USD, soit environ 125 milliards de FCFA. L’objectif de ce Programme est d’améliorer l’accès aux services d’approvisionnement en eau et assainissement dans les zones ciblées. Le projet sera mis en œuvre jusqu’en décembre 2023.

Le troisième accord porte sur le financement du Projet de renforcement des services de santé (PRSS) par des dons d’un montant de 100 millions USD soit environ 50 milliards. Il vise à améliorer la qualité et l’utilisation des services de santé en accordant une attention particulière à la santé des mères, des enfants et des adolescents, à la nutrition et à la surveillance des maladies.

Joachim Batao

Burkina Demain

Leave A Response