Ministre Bachir Ouédraogo : «Nos ambitions c’est de doubler l’accessibilité énergétique d’ici à 2020 »

Posted on by B-Demain

Le ministre burkinabè de l’énergie, Dr Bachir Ismael Ouédraogo et ses principaux collaborateurs étaient aux côtés du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem, lors de sa visite du projet d’interconnexion électrique Bolgatanga -Ouagadougou. Preuve de toute l’importance du projet dans le dispositif gouvernemental en vue de l’accès du plus grand nombre aux services énergétiques dans notre pays. Ce fut l’occasion pour le ministre Ouédraogo de réaffirmer les ambitions du gouvernement sur la question.

Le ministre de l’énergie, Dr Bachir Ismael Ouédraogo,a réaffirmé les ambitions du gouvernement burkinabè

«Comme vous le savez, le Burkina est un pays qui a un déficit énergétique assez énorme. Nos ambitions c’est de doubler l’accessibilité énergétique d’ici à 2020 et diversifier les sources d’énergie». Ce sont là des propos du ministre de l’énergie du Burkina Faso, Dr Bachir Ismael Ouédraogo, à l’occasion de la visite à Zagtouli des installations du projet d’interconnexion électrique Bolgatanga -Ouagadougou par le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem . Le ministre Ouédraogo ne réaffirme là que les ambitions de son département ministériel, du gouvernement en matière de lutte pour l’accès  des ménages aux services énergétiques modernes, avec en toile de fond la prise en charge de maîtrise de la question de la cherté de l’énergie dans le  pays. 

Satisfaction du vice-président de la BM pour l’Afrique

Le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Hafez Ghanem, a exprimé sa satisfaction à l’issue de la visite

Le projet Bolgatanga- Ouaga, c’est, faut-il le rappeler, une ligne électrique de 225 KV longue de 188 km dont 171 km au Burkina. Financé par la Banque mondiale à haute de 21 milliards de francs CFA et l’Etat burkinabè d’un montant de 8 milliards de francs CFA pour le Burkina projet permettra 25 localités rurales burkinabè situées sur la ligne. Le projet apportera en outre une capacité de production additionnelle de 100 mégawatts soit une énergie annuelle de 640 giga wattheure.

Après avoir visité les installations du projet le vice-président a exprimé sa satisfaction, rappelant l’importance de l’accès à l’énergie dans les efforts pour la lutte pour le développement au Burkina Faso. «L’énergie est un facteur important pour le développement d’un pays, c’est aussi l’un des objectifs entre la Banque mondiale et le Burkina Faso afin d’améliorer la fourniture d’électricité du pays » , a-t-il soutenu.

Félicité Sawadogo

Burkina Demain

Leave A Response