Bamako : IBK investi pour un second mandat présidentiel

Posted on by B-Demain

Malgré la série de protestation observée ces dernières semaines par son challenger Soumaila Cissé, le président réélu du Mali, Ibrahim Boubacar Keita a prêté serment ce mardi 4 septembre à Bamako pour un second mandat à la tête du pays, promettant de rétablir la paix.

Le président Ibrahim Boubacar Kéita a prêté serment ce 4 septembre à Bamako pour un second mandat de 4 ans à la tête du Mali

«Je serais le président de tous les Maliens, je suis le président de tous les Maliens, de toutes les Maliennes et de tous les Maliens et de toutes les Maliennes de toutes les régions et de la diaspora». Propos d’Ibrahim Boubacar Kéita lors de la cérémonie de prestation de serment ce mardi 4 septembre 2018 à Bamako. Face une insécurité grandissante qui a d’ailleurs plombé son premier mandat, le président réélu du Mali aura encore fort à faire au cours de ce second mandat. Pour ne rien arranger, depuis l’annonce de sa victoire le 12 août  par la commission électorale, son opposition sous la houlette de son challenger Soumaila Cissé est vent débout pour contester sa réélection, qualifiée de frauduleuse.

Selon les chiffres de l’instance électorale, Ibrahim Boubacar Keita a remporté la présidentielle  avec 67% des voix lors du second tour du scrutin, le 12 août. C’est dans ce contexte que les élections législatives maliennes sont annoncées pour octobre prochain. Pour avoir la participation de tous les acteurs politiques, le président IBK va devoir user de tous ses talents de diplomates. La réconciliation nationale s’impose donc pour lui au de ce second mandat présidentiel.

Correspondance particulière de Ali Kamagaté

Burkina Demain

Leave A Response