Attaques à répétition à l’est : La contre-offensive s’organise avec le chef suprême des FAN

Posted on by B-Demain

Rentré de sa visite d’Etat en Chine, le président Roch Marc Christian Kaboré fait désormais face à la réalité sécuritaire du pays marquée ces derniers jours par ces attaques meurtrières à l’est. Le chef de l’Etat, chef suprême des Forces armées nationales a présidé ce samedi 8 septembre 2018 à Ouagadougou, une session extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale.

Dans le contexte actuel de la sécurité nationale marquée par les récentes tueries d’éléments des forces de défense et de sécurité à l’est, la solution pour le président du Faso et le chef d’Etat-major des Forces armées est simple : il faut reprendre l’initiative sur le front de l’est, rassurer les populations et permettre un retour à la normale.

Et en président ce samedi la session extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale, le président Kaboré s’est voulu rassurant, annonçant en quelque sorte une riposte à la hauteur des enjeux.

«le terrorisme ne pourra jamais vaincre le Burkina Faso»

Qualifiant la situation sécuritaire de «vaste opération de déstabilisation du Burkina Faso » à travers des actions de harcèlement des FDS sur les frontières, le Président du Faso a souligné que l’objectif visé par ces ennemis est d’atteindre le moral des troupes et montrer que l’insécurité existe dans le pays, assurant que des dispositions seront prises pour parer à cette situation et rétablir la sécurité dans cette zone et sur l’ensemble du territoire national.

«Il est important que nous reprenions l’initiative sur l’Est  (…) les dispositions seront prises, non seulement pour éradiquer ce fléau qui a commencé à sévir à l’Est, mais également pour neutraliser définitivement ceux qui, tous les jours, contribuent à tuer des Burkinabè», a indiqué le chef suprême des FAN. Et d’encourager les troupes à garder le moral haut, confiant que «le terrorisme ne pourra jamais vaincre le Burkina Faso».

Par ailleurs, toujours, selon le président du Faso,  le conseil des ministres examinera dans les tous prochains jours, sur proposition du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, des mesures de prise en charge des familles des disparus.

Félicité Sawadogo

Burkina Demain

Leave A Response