La CEA dirige les efforts des Nations Unies pour une région du Sahel stable et prospère

Posted on by B-Demain

Niamey, Niger, le 31 août 2018 (ECA)- Les Nations Unies réorganisent leur plan d’action pour remédier aux causes profondes de la crise complexe qui sévit dans la région du Sahel, notamment en présentant une vision de développement pour la région grâce à une étude prospective menée par ses agences et sous le leadership de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

L’étude, qui porte sur dix pays et a le soutien du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, qui avait déclaré lors d’une conférence tenue en février, qu’il était possible d’instaurer la paix, la stabilité et la prospérité au Sahel, a débuté en avril dernier.

L’initiative est menée compte tenu du fait que les menaces complexes à la sécurité nationale et transfrontalière dans la région s’intensifient et que les crises de gouvernance s’aggravent ainsi que les bouleversements climatiques structurels.

Tout cela a un impact sérieux sur la sécurité humaine et le développement durable au Sahel.

L’étude vise à identifier les fondamentaux et à définir les conditions nécessaires au développement de la région.

Le Sahel, malgré de nombreux problèmes, est doté d’abondantes ressources naturelles telles que le pétrole, l’or et l’uranium. Si ces ressources sont gérées de manière équitable et durable, elles peuvent transformer la vie de millions de personnes dans la région. Pour 2018, au moins 24 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire au Sahel, d’où l’initiative ambitieuse de l’ONU.

L’étude, qui sera conduite selon une approche participative et inclusive, fournira des analyses et des choix stratégiques pertinents aux gouvernements des pays sahéliens, aux principales parties prenantes régionales et au système des Nations Unies afin d’accélérer le développement socioéconomique et de faciliter la réalisation des programmes de développement nationaux, régionaux et internationaux.

Cette étude prospective, qui s’inscrit également dans le cadre de la réorganisation de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel (UNISS), du Programme 2063 de l’Union africaine et des Objectifs de développement durable (ODD), permettra aux dix pays concernés (le Burkina Faso, le Tchad, le Cameroun, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Nigéria, le Niger et le Sénégal) de trouver des mesures durables aux défis de la région, en particulier celles liées à la gouvernance, à la sécurité et au développement durable.

Les experts ont achevé la rédaction du rapport de diagnostic rétrospectif et stratégique sur le Sahel ; une enquête sur les aspirations des populations du Sahel et l’analyse structurelle du système de la région.

Les prochaines étapes porteront sur la définition et la quantification de scénarios, ainsi que sur la définition de la vision et des orientations stratégiques de la région, menant à une étude prospective complète de la vision du Sahel d’ici à novembre 2018. 

Pour plus d’informations, veuillez contacter : Tahirou Gouro, Chargé de Communication, CEA- BSR/AO,

mob : +227 90 99 99 39, Email : gouro2@un.org

Leave A Response