Le biodigesteur de nouveau à l’honneur à la 2e conférence internationale de Ouaga

Posted on by B-Demain

La salle de conférence de Ouaga 2000 abrite, depuis ce mardi 2 octobre 2018, la deuxième conférence internationale sur la technologie du biodigesteur. Plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre  participent à l’évènement placé sous le haut patronage du président Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

«Le biodigesteur, une solution pour la sécurité alimentaire et énergétique : vers un partenariat africain». C’est le thème retenu pour la deuxième édition de la conférence internationale sur la technologie du Biodigesteur qui se tient du 2 au 4 octobre 2018 à Ouagadougou. Plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest étaient représentés à la cérémonie d’ouverture intervenue ce mardi matin à la salle de conférences de Ouaga 2000.

Pour Sommanogo Koutou, ministre des ressources animales du Burkina, «C’est dans un mouvement d’ensemble que l’Afrique gagnera son pari contre la faim et le sous-développement». Plusieurs activités sont au programme de cette 2e édition de la conférence internationale sur la technologie du biodigesteur.

Outre la cérémonie d’ouverture, il est prévu entre autres, une rencontre ministérielle, une session des experts. Les participants aux différentes sessions réfléchiront sur les voies et moyens de faire du biodigesteur une solution aux problèmes de sécurité alimentaire, énergétique et d’adaptation aux effets de changements climatiques, notamment en milieu rural. Il est ainsi attendu à la clôture de cette 2e conférence placée sous le haut patronage du président du Faso, des propositions concrètes à mêmes de contribuer véritablement au développement des différentes pays.

Les Pays Bas qui ont soutenu et continuent de soutenir la promotion du biodigesteur au Burkina Faso et ailleurs, sont fortement représentés par des représentants de son ambassade et de l’Organisation néerlandaise de développement (SNV) à cette  deuxième conférence internationale sur la technologie du biodigesteur. Nous y reviendrons.

Mathias Lompo

Burkina Demain

Leave A Response