Houndé : Dialogue direct populations – autorités communales

Posted on by B-Demain

« Les populations  de la commune de Houndé ont droit à l’information sur la gestion des affaires locales». C’est du moins la conviction des autorités communales de Houndé qui ont bien voulu initié avec l’appui de la Coopération allemande à travers la GIZ, un espace de dialogue communal pour informer les populations sur les grandes orientations du développement de la commune de Houndé. C’était le samedi 29 septembre 2018. Les populations ne se sont fait prier et y ont  participé massivement et qualitativement à travers propositions et suggestions pour l’édification de leur chère commune.

Le maire Dissan Boureima Gnoumou et ses collaborateurs face aux populations

Des actions et investissements visant l’amélioration des conditions de vie de la population ont été réalisés par le conseil municipal de Houndé ces dernières années avec l’appui de l’Etat burkinabè et des partenaires au développement. Convaincu que sans l’adhésion des populations à la base, aucune action de  développement ne pourra être pérenne, le conseil municipal de Houndé, s’est engagé avec l’appui de ses partenaires, à organiser un espace de dialogue communal.

Il s’est agi au cours de cet espace de dialogue, de rendre compte des actions du conseil municipal et des autres acteurs de développement de la commune à la population; de permettre aux populations d’interpeller directement le maire et le conseil municipal sur des préoccupations diverses en lien avec le bien-être des populations et plus globalement le développement de la commune, de permettre au conseil municipal d’interpeller aussi les citoyens sur leur contribution dans la mobilisation des ressources, de recueillir des propositions et suggestions pour l’amélioration de l’action d’ensemble du conseil municipal et de permettre aux citoyens de se familiariser avec les approches en matière d’interpellation des autorités locales. Pour atteindre ces objectifs, Monsieur le maire Dissan Boureima Gnoumou a invité les populations venu des quatre contrées du pays à faire preuve d’écoute active et de tolérance, d’acceptation de l’autre et de respect mutuel pour une cohésion sociale, gage d’un développement durable.

Les questions en lien avec la santé, l’eau, l’assainissement et l’éducation ont été au menu des échanges du conseil municipal et des populations. Aucun domaine n’a été occulté. Pour les questions de santé notamment la panne de la seule ambulance du Centre médical de Houndé , le maire et son conseil se sont engagé à relancer un appel à contribution pour réparer l’ambulance ou en acheter une neuve. Aussi, dans ce domaine il a rassuré les citoyens de  la mise en fonctionnement des CSPS de Siéni et du secteur N°4 très bientôt.

D’autres CSPS seront construits selon les premiers responsables de la commune. Dans le domaine de l’éducation, le conseil municipal s’engage à construire de nouvelles salles de classes pour les écoles primaires de Botioho, Karba-Cira et Sokoura et deux continiums aux secteurs N°2 et N°4 de Houndé.

Au terme de ce dialogue communal qui a tenu toutes ses promesses, administrateurs et administrés de la commune de Houndé se sont quittés avec la ferme résolution d’œuvrer, chacun de son côté, à toujours mettre l’intérêt suprême de la commune au-dessus de tout.

 

Gafoua Guiro / Houndé

Burkina Demain

Leave A Response