15 octobre : Pose de la 1ère pierre du mémorial Thom Sank à Ouaga

Posted on by B-Demain

Assassiné lors du coup d’Etat du  15 octobre 1987, le leader de la Révolution burkinabè, aura droit à un monument qui lui rendra hommage pour l’ensemble de son œuvre. La pose de la première pierre du  mémorial est intervenue ce lundi 15 octobre 2018 à Ouagadougou. C’était à l’occasion de la commémoration du 31e anniversaire de la disparition de l’idole de la jeunesse burkinabè et africaine.

C’est l’enceinte de l’emblématique Conseil de l’Entente, l’endroit même où il est tombé un certain 15 octobre 1987 sous des balles assassines que sera érigé le mémorial Thomas Sankara. La pose de la première pierre de l’édifice est intervenue ce lundi 15 octobre à l’occasion de la commémoration du 31e anniversaire de l’assassinat du leader de la Révolution d’août 1983.

L’objectif principal du projet est d’immortaliser l’œuvre et la vie de Thomas Sankara. L’initiative est portée par le collectif international Mémorial – Thomas Sankara. L’ouvrage en bronze  sera bâti en forme  d’une statue géante de cinq mètres en « ronde bosse » symbolisant le défunt capitaine.

De nombreuses personnalités sankaristes dont la veuve de l’ancien président Mariam Sankara ou  Me Bénéwendé Stanislas Sankara, avocat de la famille Sankara, étaient de la cérémonie de la pose de la première du mémorial Thomas Sankara. Occasion pour Me Sankara de rappeler les péripéties du dossier Sankara au niveau de la justice : «mais Il y’a 21ans que la justice a été saisi mais c’est depuis trois ans que ce dossier connaît une instruction sérieuse».

Le président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) a dû plus tard mettre le cap sur Koudougou où son commémorait également le 31e anniversaire de l’assassinat du président du Conseil national de la révolution.

Comme dans sa déclaration à la presse à l’occasion de ce 31e anniversaire, Madame Sankara salue pour sa part ces avancées au niveau de la justice, aussi bien du côté burkinabè que français.

 

Mathias Lompo

Burkina Demain

Leave A Response