Burkina : Le FMI annonce une croissance de 6% avec une inflation modérée

Posted on by B-Demain

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu en audience, une délégation du Fonds monétaire international (FMI) dans la matinée du mardi 30 octobre 2018. La délégation était conduite par Dalia Hakura, chargée de mission du FMI pour le Burkina Faso. L’institution monétaire est venue présenter au chef du gouvernement les conclusions des négociations après la revue du programme économique et financier 2018-2019 soutenu par le FMI.

Une équipe du Fonds monétaire international séjourne au Burkina Faso depuis le 18 octobre 2018. Ce séjour s’inscrit dans le cadre de la coopération économique et financier entre le Burkina Faso et le FMI.

Après deux semaines de travaux, Dalia Hakura et son équipe ont rencontré le chef du gouvernement, ce mardi matin, dernier jour de leur mission. A la sortie de l’audience, c’est le premier ministre Paul Kaba qui s’est adressé à la presse, en l’absence du ministre des finance.

« Je suis heureux d’indiquer que le gouvernement et le FMI se sont accordés sur un cadre budgétaire aligné au programme et la mise en œuvre de mesures permettant l’amélioration des recettes fiscales et l’efficacité de la dépense publique », a déclaré Paul Kaba à sa sortie de l’audience. Il a aussi salué le FMI pour son appuis et son « soutien constant » auprès du Burkina Faso.

A la suite de Paul Kaba, c’est la chargée de mission du FMI pour le Burkina Faso, Dalia Hakura qui, dans une brève déclaration a donné les grands axes de leur séjour burkinabè.

Ce « riche entretien » dit-elle, est une première revue d’évaluation du programme de trois ans conclu sous le modèle de la Facilité élargie du crédit entre le Burkina et le FMI. Dalia et son équipe sont donc venues pour évaluer les six premiers mois du programme économique et financier qui a débuté en mars 2019.

Selon Dalia, le Burkina connaîtra une « croissance de 6% » en cette année et que « l’inflation restera modérée ». Les échanges ont également portés sur la question de la mobilisation des recettes pour l’année 2019 par le pays.

Burkina Demain

Joséphine Compaoré

Leave A Response