Insécurité au Burkina : Préoccupation prise en compte aussi chez les acteurs miniers

Posted on by Grégoire Philippe Bazié

Le récent assassinat du géologue canadien Kirk Woodman dans le Yagha vient rappeler si besoin en était encore la nécessité de prendre en compte la question de la sécurité dans l’exploitation minière au Burkina Faso, devenu un pays minier. Et à en croire le président de la Chambre des mines du Burkina (CMB), René Tidiane Barry, la préoccupation est prise en compte à leur niveau, malgré les nombreuses difficultés auxquelles le secteur fait déjà face.

Selon le président de la Chambre des mines du Burkina (CMB), René Tidiane Barry, l’exploitation minière fait face à un certain nombre d’obstacles au Burkina Faso. Il a parlé de l’enclavement du pays, sans débouché maritime, le coût élevé de l’électricité, etc. Ce qui contribue à augmenter les facteurs de production. A cela il faut ajouter la relative baisse des cours des métaux sur le marché international. Dans ce contexte déjà difficile, les acteurs miniers burkinabè doit intégrer la problématique sécuritaire car, sans sécurité il n’y a pas d’exploitation minière viable. Le récent assassinat du géologue canadien Kirk Woodman est d’ailleurs là pour le rappeler. Et M. Barry de rassurer que la question est bien prise en compte. Et ce n’est pas tout. A l’en croire, le fonds minier de développement de devrait connaître son application cette année.

Le président de la Chambre des mines du Burkina (CMB) s’est exprimé ce vendredi 18 janvier 2019 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie de présentation de vœux de nouvel an qui réunissait les acteurs miniers et les membres de l’Action des journalistes sur les mines (AJM), présidée par Elie Kaboré.

Naturellement la question de la sécurité a figuré aussi en bonne place dans le discours du président de l’AJM qui a indiqué que les actions de cette année allaient être placées sous de le signe de l’inclusion sociale dans le secteur minier. Initiative salué à sa juste valeur par le président Barry qui insiste sur l’importance de l’exploitation minière pour le Burkina Faso qui contribue à la croissance économique et à la création des emplois décents dans le pays.

Pour une exploitation minière sécurisée dans un Burkina Faso en sécurité et paix en 2019

Par ailleurs, le président de l’AJM a rappelé le rôle crucial que devraient jouer les hommes des médias pour la promotion des mines, un secteur vital pour l’économie du Burkina Faso. Et le PCA de la CMB de féliciter l’ensemble du personnel de la Chambre pour les efforts consentis dans la réalisation de leur travail et, les journalistes pour le travail abattu durant l’année écoulée et les exhortant à travailler tous dans ce sens.

Ousmane Bichara

Burkina Demain

About the Author

Leave A Response